publicité

Disparition de l'enseignante : Le suspect nie mais les preuves l'accablent !

Philippe Ponsar, principal suspect dans l'affaire de la disparition de Francette Pierre-Émile devrait être présenté à un juge dans la soirée. Il devrait être mis en examen pour meurtre et séquestration. Il avait nettoyé la voiture mais les analyses scientifiques l'accablent. Il nie toujours.

Francette Pierre-Émile, disparue depuis le 2 decembre 2014 © collection privée
© collection privée Francette Pierre-Émile, disparue depuis le 2 decembre 2014
  • Par Joseph Nodin
  • Publié le , mis à jour le
Le suspect, Philippe Ponsar, 46 ans, ancien compagnon de l'une des filles de Francette Pierre-Émile, est confondu par des preuves accablantes. Ce jeudi soir, le procureur de la république révèle que les enquêteurs ont retrouvé son ADN mélangé au sang de l'enseignante dans la voiture.

"Il avait pris soin de nettoyer la voiture", mais l'enquête scientifique a donné des résultats, selon le procureur.







Les analyses révèlent des traces de sang dans le coffre et dans l'habitacle. Les policiers ont aussi retrouvé le sang de Francette Pierre-Émile au domicile du suspect et sur ses chaussures. Avec ces éléments déterminants, Philippe Ponsar devrait être présenté à un juge dans la soirée et mis en examen pour meurtre et séquestration.
Des indices
Malgré ses preuves, Philippe Ponsar nie toujours son implication dans la disparition de Francette Pierre-Émile. Les enquêteurs ne savent pas encore où se trouve l'enseignante de 58 ans, portée disparue après la classe le mardi 2 décembre, à la mi-journée.


Retour sur le déroulement de l'affaire

 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play