martinique
info locale

L'affaire Francette Pierre-Émile : "le suspect s'est vengé"

faits divers
Laurent Montet et Serge Bilé
11 décembre 2014, le criminologue Laurent Montet interrogé par Serge Bilé ©Martinique 1ère
Selon le criminologue, Laurent Montet, l'affaire de la disparition de l'enseignante Francette Pierre-Émile est passionnelle. "Le suspect s'est vengé d'une femme qui l'a empêché de concrétiser son amour". Il s'en est expliqué ce jeudi soir lors du journal télévisé.
Philippe Ponsar, principal suspect dans la disparition de Francette Pierre-Émile n'aurait pas encore révélé le lieu où se trouve l'enseignante mais les preuves l'accablent. Tout l'accuse, son passif, il serait violent dans ses rapports avec les femmes, le sang trouvé chez lui, son ADN dans la voiture de l'enseignante, mais il n'avoue pas encore. "c'est un profil organisé, il a très probablement prémédité son acte", estime le criminologue Laurent Montet.

Il y a eu un élément déclencheur en lien avec cette dame






"Je pense que l'individu était anti-social. La mère a voulu mettre de l'ordre, en éloignant sa fille du suspect. Il s'est donc vengé de la personne qui faisait obstacle à sa relation", poursuit le criminologue, interrogé par Serge Bilé, lors du journal télévisé de ce jeudi soir.