publicité

Le rapprochement Cuba/USA satisfait la gauche martiniquaise

Le maire de Santiago de Cuba a achevé ce jeudi un séjour à la Martinique aux côtés du maire du Lamentin et de Fort de France. Il se réjouit avec prudence, du dégel des relations avec les États-Unis, alors que la gauche locale affiche sa satisfaction sans retenue.

Raoul Fornes Valenciano, maire de Santiago (Cuba) et Didier Laguerre, maire de Fort de France © Martinique 1ère
© Martinique 1ère Raoul Fornes Valenciano, maire de Santiago (Cuba) et Didier Laguerre, maire de Fort de France
  • Martinique 1ère
  • Publié le
Raoul Fornes Valenciano, maire de Santiago de Cuba, vient de terminer ce jeudi un séjour à la Martinique, aux côtés de Pierre Samot, maire du Lamentin, dont la ville est jumelée avec Santiago et de Didier Laguerre, maire de Fort de France.

Il se réjouit du dégel des relations avec les États-Unis avec prudence. "Cela ne signifie pas la fin du blocage économique, commercial et financier mais indiscutablement cela détend les relations politiques", admet le maire de Santiago.

Comme le peuple cubain, je suis très heureux, Pierre Samot, maire du Lamentin






La gauche locale manifeste sa joie sans retenue, en particulier Pierre Samot, dont l'éducation politique est communiste, même s'il a pris ses distances avec les communistes martiniquais (1998). "Comme le peuple cubain, je suis très heureux, j'ai un coeur gros comme ça", dit le maire du Lamentin.

 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play