publicité

5 495 295 euros de fraudes détectées par l’Etat

Comme tous les ans, en début d’année, l’Etat a révélé le montant de la fraude aux finances publiques détectée pour l’année 2014 en Martinique. Il s’élève à 5 495 295 euros.

© www.ledauphine.com
© www.ledauphine.com
  • Laurie-Anne Virassamy
  • Publié le
Pour l’année 2014, l’Etat a décelé la fraude d’un montant de 5 495 295 euros. C’est plus qu’en 2013, mais moins qu’en 2012 où la fraude s’élevait à 6,3 millions d’euros.

392 infractions ont été relevées, essentiellement du travail dissimulé autrement dit le travail au noir. Les domaines ciblés restent les mêmes : la restauration, le BTP, les transports, l’agriculture, le service à la personne, la pèche...

Fraude dans le commerce

Entre 2012 et 2014, les secteurs les plus frauduleux ne sont toutefois pas identiques. Il y a trois ans, le BTP était le domaine où le plus de fraudes étaient découverts avec 1,9 millions d’euros. En 2014, c’est le commerce avec 1,8 millions d’euros, suivi de la sécurité privée et les services à la personne.

"Frauder c’est voler, celui qui fraude sera sanctionné"


Le CODAF (Comité Opérationnel Départemental de lutte contre la Fraude) continue donc son travail commencé il y a quatre ans. Il échange des informations entre organismes de protection sociale et l’Etat. Dans le CODAF, on retrouve le préfet, la gendarmerie, la police, pôle emploi, la CAF, la Sécurité sociale entre autres. Autant d’organismes qui ont le même objectif résumé dans ce slogan : "Frauder c’est voler, celui qui fraude sera sanctionné".

Ainsi en 2015 le CODAF mettra la priorité sur les activités de santé, de sécurité privée, ainsi que sur la fraude aux prestations sociales.

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play