Inspiration martiniquaise aux Galeries Lafayette

mode
Frédérique et Constance De Gentile
Frédérique et Constance De Gentile, deux sœurs martiniquaises, ont lancé la première collection de leur marque Calipige. ©DR
Frédérique et Constance De Gentile, deux sœurs martiniquaises, se sont lancées dans la mode il y a à peine un an. Depuis quinze jours leur première collection de maillots de bain est en vente dans de grands magasins de l'Hexagone sous la marque Calipige.
La légende de la Vénus Callipyge, c’est celle de deux jeunes filles qui s’interrogent pour savoir laquelle a le plus beau derrière. Un jeune homme qui passe se prononce en faveur de l’aînée, dont il vient de tomber amoureux. Rentré chez lui, il parle de l’aventure à son frère. Celui-ci se rend dans le village, voit les deux jeunes filles et tombe instantanément amoureux de la cadette. Les deux frères, riches et célèbres, épousent les deux sœurs. Celles-ci décident de fonder un temple en l’honneur de la déesse « aux belles fesses », Vénus.

Chacune sa morphologie

L’histoire de Calipige, avec deux "i" cette fois, c’est aussi celle de deux sœurs et d’une belle aventure. Il y a un an Frédérique et Constance, Martiniquaises d’origine, décident de se lancer dans la mode en créant leur propre marque de maillot de bains. Elles ont grandit sur les plages de l’île, et sont familières avec les coupes qui vont à chaque femme. La particularité de leur marque, c’est donc de permettre à chacune de définir sa morphologie par un test simple. On trouve ensuite les bikinis, les maillots une pièce ou les robes de plage les plus appropriées à ses formes !

Un retour aux Antilles prévu

Leurs premières pièces, produites en France, sont distribuée via leur site internet, mais aussi aux Galeries Lafayette à Paris et à Nice. Un début prestigieux dans l’Hexagone donc, mais les soeurs espèrent pouvoir rapidement revenir aux Antilles, ne serait-ce que le temps d’un shooting photo. Constance De Gentile : « Notre création est vouée à être détachée en Martinique, dès que les moyens le permettront. La production continuera à se faire en France. Nous espérons pouvoir ouvrir un point de vente sur l’île un jour. En attendant, nous livrons bien entendu aux Antilles ! ». 

Marque de maillot Calipige
« Notre création est vouée à être détachée en Martinique, dès que les moyens le permettront. Nous espérons pouvoir ouvrir un point de vente sur l’île un jour », explique Constance De Gentile ©Calipige.com


Les Outre-mer en continu
Accéder au live