publicité

Les travaux se poursuivent dans les cuisines du Lycée Nord Caraïbe

C'est un problème sur les installations de gaz qui a poussé le proviseur du Lycée Nord Caraïbe a fermer les cuisines qui permettent à nos jeunes de se former aux métiers de la restauration. Les travaux avancent pendant que les élèves suivent des cours théoriques ou mettent en pratique. 

© Académie de la Martinique
© Académie de la Martinique
  • Par Julie Straboni
  • Publié le
"Nous informons notre aimable clientèle que pour des raisons techniques, nous ne sommes plus en mesure de la recevoir dans nos restaurants" : le message passe en boucle sur le site internet du Lycée Nord Caraïbe de Bellefontaine. Les habitués des repas gastronomiques à petit prix de "L'envol" et du "Deck" prennent donc leur mal en patience depuis un mois. C'est un problème sur les installations de gaz qui a obligé la région a une remise aux normes de l'ensemble des cuisines. "Nous avions détecté des fuites dans certaines parties, donc nous avons fait des investigations, explique Marc Mongis, le directeur général adjoint des services techniques du conseil régional. Nous avons d'abord remis en état la cuisine de production, qui permet de faire manger tous les élèves et les personnels, avant les vacances de carnaval. Là nous travaillons pièce après pièce," sachant qu'il reste quatre cuisines pédagogiques.

Stages et cours théoriques 

Marc Mongis le promet : "Toutes les cuisines seront opérationnelles avant les examens de fin d'année, en avril. En attendant on a trouvé une autre organisation : on planifie les interventions différemment, pendant que certains groupes partent en stage. Une information confirmée par le proviseur : "les élèves de la section hôtellerie/restauration ont bien des cours théoriques, quand d'autres sont en entreprise pour la mise en application". Pour François Lambert, cette fermeture inopinée ne freinera donc en rien leur progression. "On n'accueille pas le public, mais nos jeunes travaillent quand même en servant leurs camarades. Et on espère rouvrir vraiment à la fin du mois." 
1 425 406 136

Sur le même thème

  • formation

    Le RSMA donne de l'espoir à la jeunesse martiniquaise

    Chaque année, ce sont près de 1000 jeunes (filles et garçons) âgés entre 18 et 25 ans qui passent par le RSMA (Régiment du Service Militaire Adapté), pour apprendre un métier dans une trentaine de filières, encadrés par des militaires.

  • formation

    Le secteur de la banane recrute

    100 postes sont à pourvoir chaque année dans le secteur de la Banane. Pour combler le manque BANAMART, le Pôle Emploi et la FAFSEA (Fond national Assurance Formation des Salariés des Exploitations et entreprises Agricoles) proposent une formation de 3 mois à des stagiaires motivés.

  • formation

    Les jeunes du RSMA mettent en pratique leur apprentissage

    Un cocktail peu ordinaire hier soir à Schoelcher, préparé par une vingtaine de jeunes pour une centaine d'invités triés sur le volet. Des jeunes issus du RSMA, qui ont mis en pratique tout ce qu'ils ont appris en 4 mois.

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play