Le préavis de grève à EDF est suspendu à l'avis du personnel

social
EDF Martinique
©EDF-PEI – Henri Salomon
La chambre syndicale de l’énergie a déposé mardi dernier un préavis de grève qui doit prendre effet ce lundi 16 mars. Mais le syndicat et la direction ont négocié pendant la semaine. Une assemblée générale, prévue lundi matin, doit décider du maintien ou pas du préavis.
Les agents de la chambre syndicale de l'énergie, affiliée à la CGTM ont lancé, mardi dernier, un préavis de grève. Ils se mobilisent notamment pour protester contre l’absence de création de postes en Martinique. Et conséquence, les conditions de travail se dégradent de l’avis de Ralph Mouilou, membre du bureau de la chambre syndicale de l’énergie de la Martinique. "Comme ils [ndlr, la direction] n’ont pas agréé les postes, le personnel présent subit la pression pour pouvoir faire du travail alors qu’il manque du personnel".


Assemblée générale du personnel très attendue

Blocage de sites et coupures sont prévus si le préavis n’est pas levé par les 500 agents concernés. Mais Hugues Cannenterre, le secrétaire général de la chambre syndicale de l’énergie de la Martinique est confiant, "vu les négociations qu’on a menées avec la direction". Le syndicat a obtenu la publication de six postes ainsi que la programmation d’une prochaine réunion pour continuer de discuter des problèmes.

"C’est l’assemblée générale qui détient l’autorisation de lever ou pas le préavis de grève", rappelle Hugues Cannenterre. Elle est prévue demain (16mars) entre 6h45 et 8h45 à la Pointe des Grives, au siège d’EDF Martinique, à Fort-de-France.  Nous avons contacté la direction de l’entreprise qui attend la décision des agents. Elle dit en tout avoir maintenu "un dialogue social constructif".