martinique
info locale

Les invectives remplacent le dialogue dans le conflit à la fourrière

social
Grévistes fourrière
Des grévistes près de la fourrière à Mangot-Vulcin (Lamentin) depuis le 29 janvier 2015 ©Martinique 1ère
Quatre-vingt-dix jours que la fourrière départementale, à Mangot Vulcin au Lamentin, est bloquée à cause de la grève d'une partie de ses salariés. La discussion est rompue entre la direction et les grévistes. Ce jeudi les invectives ont remplacé le dialogue...
Après les incidents de la semaine, en particulier au siège de la Cacem, ce mardi à Fort de France, le conflit à la fourrière se poursuit, 90 jours après son commencement ( 29 janvier 2015) dans une ambiance électrique.

Une partie des salariés est en grève après le licenciement jugé abusif de l'un d'entre eux pour faute grave selon la direction. Une direction qui réclame en vain pour l'instant, le libre accès à l'entreprise bloquée par les grévistes. La police veut éviter les affrontements...

Ce jeudi matin, (19 mars) notre équipe de reportage a tenté d'entendre à la fois les grévistes et le directeur devant le siège de la fourrière départementale, en vain ! Les rancoeurs sont visiblement beaucoup trop fortes pour l'instant Regardez !