publicité

Prison de Ducos : "la ligne rouge a été dépassée" (l'UFAP)

Protestation massive des agents du centre pénitentiaire de Ducos, mobilisés depuis ce mardi matin contre l'escalade de la violence dont ils sont victimes. Ils obtiennent la venue en Martinique du directeur général de la mission Outre-mer.

Un des gardiens de la prison de Ducos, blessé par un détenu avec une arme artisanale © Martinique 1ère
© Martinique 1ère Un des gardiens de la prison de Ducos, blessé par un détenu avec une arme artisanale
  • Martinique 1ère
  • Publié le , mis à jour le
Les agents du centre pénitentiaire sont exaspérés par l'escalade de la violence à la prison de Ducos. La sauvage agression de l'un d'entre eux par un détenu particulièrement violent, vendredi et samedi derniers, a motivé un mouvement massif ce mardi devant l'établissement. D'autant que trois agents ont été blessés dans ce contexte de surpopulation carcérale.

Certains détenus sont indésirables à Ducos

"Trop c'est trop, on ne peut plus supporter ça", confirme Daniel Sylvanise, de l'UFAP (Union Fédérale Autonome Pénitentiaire). Le détenu violent a fabriqué une arme artisanale redoutable avec une boite de sardines selon le personnel. "On a des détenus (trafiquants de drogue internationaux, ndlr) qui ne peuvent pas être accueillis à la prison de Ducos, précise le porte-parole de L'UFAP.
Mouvement prison
Les manifestants ont mis fin à leur mobilisation en début d'après-midi après avoir obtenu l'assurance de l'arrivée dès ce jeudi en Martinique du directeur général de la mission Outre-Mer chargée des prisons.

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play