La CSTM appelle à la grève générale

social
CSTM
Les dirigeants de la CSTM se préparent à la grève ©A.Govindin
La CSTM (Centrale Syndicale des Travailleurs Martiniquais) appelle à la grève générale mardi prochain (31 mars) afin de tenter de sortir des conflits en cours à la fourrière et dans une entreprise de transport exerçant sur le territoire de la Cacem.
Un conflit avec la direction de la fourrière départementale à Mangot-Vulcin (Lamentin) qui dure depuis le 29 janvier 2015, la récente grève à la Sotravom, société cotraitante de Mozaik, deux conflits qui ont des points communs dénonce la CSTM. La non-reconnaissance du fait syndical, la lenteur des patrons à accepter le dialogue, le désintérêt des collectivités et le parti pris de la justice en faveur du patronat.

Mobilisation des sections CSTM dont celle camioneurs...

La CSTM évoque une coalition des "puissants" contre les droits des salariés."Il existe un regroupement pour écraser notre organisation syndicale parce que la CSTM est une organisation offensive sur le terrain", explique Bertrand Cambusy, secrétaire général du syndicat.

D'autres conflits seraient à venir suite à des menaces de licenciements, d'où l'appel à la mobilisation de toutes les sections de la CSTM. Les autres centrales sont invitées à suivre le mouvement. "Nous savons que dans les autres organisations syndicales  alliées, il y a aussi des coups qui tombent", commente Bertrand Cambusy.