martinique
info locale

Hôtellerie : Karibéa tente de résister à la crise

tourisme
Hôtel Amyris
L’hôtel Amyris, le Squash hôtel et la Valmenière sont les trois hôtels d'affaires du groupe Karibéa, selon leur site internet. ©LAV
Le Squash hôtel célébrait ce week-end ses 25 ans d’existence. Il appartient au groupe Karibéa. Le tourisme d’affaires y représente 30 à 35% de son activité. L’entreprise doit miser sur de nouvelles stratégies pour faire face à la concurrence.
Alors que la saison touristique touche à sa fin, le Squash hôtel fête son 25e anniversaire. Pour marquer le coup, l’établissement hôtelier a cassé les prix. C’est une opération séduction car il faut s’adapter à un marché en pleine évolution. « Le client a évolué. Avant, c’était du contact direct. Maintenant, c’est essentiellement de l’internet, explique Jean-Yves Ragoo, le directeur du Squash hôtel. C’est agressif parce qu’il y a une bataille des prix. Et puis on est trois ou quatre hôtels d’affaires sur la place. Mais le marché est petit. Donc il faut se battre tous les jours pour pouvoir gagner de nouveaux clients. »

L’ensemble du secteur hôtelier est touché par la conjoncture difficile, que ce soit le tourisme d’affaires et celui des loisirs. Il faut donc trouver de nouvelles stratégies. Le groupe Karibéa a opté pour les hôtels de résidence. « Aujourd’hui, elles fonctionnent bien, résume Benoit Le Cenn, le directeur général de la société. On arrive à tirer les prix vers le bas. On n’a pas beaucoup de charges. Ce sont de petites structures qui résistent mieux que les grosses ».

Il faut aussi penser à rénover le parc hôtelier et peut-être améliorer la qualité du service. Karibéa est actuellement sur deux projets : l’un au Gosier en Guadeloupe, l’autre à Sainte-Luce où une restructuration du site est même envisagée. 
Publicité