Un futur complexe pour une gestion concertée et globale des déchets au Robert

environnement
Complexe Environnemental du Robert
Sainte-Rose Cakin, le président du SMTVD donne le premier coup de pelle du chantier de la Pointe Jean-Claude. ©Fabrice Defremont
La gestion des déchets en Martinique est un enjeu vital et urgent compte tenu de la densité de la population et de notre caractère insulaire. Les travaux du chantier du complexe environnemental du Robert, ont débuté ce mercredi avec pour objectif : valoriser et traiter les déchets au Petit Galion.
C’est sur une ancienne carrière que les déchets des communes de l'île seront orientés d’ici l’année prochaine. 59 millions d’euros seront investis dans ce complexe qui va employer 38 salariés.

Le SMTVD (le Syndicat Martiniquais de Traitement et de Valorisation des Déchets) aura en charge la gestion de nos déchets. Il est prévu de traiter 100 000 tonnes d'ordures ménagères par an. Le complexe va regrouper trois unités, une de tri et de traitement biologique. Les ordures seront ensuite envoyées au CVO (centre de valorisation organique). Il y aura un centre de broyage des encombrants et déchets d'activités d'entreprises. La troisième unité concerne le stockage de déchets non dangereux.
Complexe Environnemental du Robert 2
C'est sur l'ancienne carrière de la Pointe Jean-Claude que seront enfouis les déchets non dangereux. ©Fabrice Defremont
Ce projet a suscité bien des inquiétudes de la centaine de riverains de la pointe Jean-Claude. Ils craignaient de nombreuses nuisances et ont obtenu de faire partie du comité de pilotage du chantier. Les riverains accompagnés de l'Assaupamar restent cependant attentifs et vigilants.

Écoutez Sabine Noely Noléo, la vice-présidente de l'association des riverains :

Complexe Environnemental du Robert

Le SMTVD organisera des campagnes d’information avec pour objectif de réduire de 10% la production individuelle d’ordures ménagères d’ici 2020.