publicité

Fred Celimène sanctionné : Il n'est plus le directeur du Ceregmia

La section disciplinaire du Conseil d'Administration de l'Université de Toulouse 1 Capitole a rendu sa décision dans le volet disciplinaire du Ceregmia. Pendant 5 ans Fred Celimene ne pourra exercer de fonctions de direction. Kinvi Logossah et Eric Carpin, ses adjoints  écopent d'un blâme.
 

© UAG-WEB
© UAG-WEB
  • Par Claude Gratien
  • Publié le , mis à jour le
La section disciplinaire du Conseil d'Administration de l'Université de Toulouse 1 Capitole a tranché concernant Fred Celimène le directeur du CEREGMIA (Centre d'Étude et de Recherche en Économie, Gestion, Modélisation et Informatique Appliquée). Il a aussi pris ses décisions concernant Kinvi Logossah directeur adjoint du CEREGMIA et le Maître de Conférences Eric Carpin.

Des propos inappropriés

Les 3 hommes comparaissaient les 9 et 10 juin derniers, devant le conseil de discipline de l'Université de Toulouse 1, la procédure ayant été dépaysée. Ils ont été entendus sur deux aspects du dossier. Les question liées à l'enquête judiciaire en cours,  autour de supposés détournements de fonds européens et aussi des faits de harcèlement, insultes publiques ou encore violence morale. C'est ce point qui vaut aux trois hommes les sanctions prononcées à leur encontre.

"Un manquement à la déontologie professionnelle"
 








Les membres du Conseil estiment que Fred Celimène, Kinvi Logossah et Eric Carpin ont "tenu des propos inappropriés envers la présidente et son équipe". Ces propos ont été soulignés dans un rapport de l'IGAENR (l'Inspection Générale de l'Administration de l'Éducation Nationale et de la Recherche) du 13 mai 2014. Ces propos ont été tenus notamment par voie de courriels adressés à l'ensemble de la communauté universitaire "ce qui constitue un manquement à la déontologie professionnelle et au bon fonctionnement de l'université", selon les termes du jugement.

Fred Celimène se voit donc interdit d'exercer des fonctions de direction de laboratoire de recherche pendant une durée de 5 ans à l'Université des Antilles. Kinvi Logossah et Eric Carpin, ses adjoints, écopent d'un blâme. Ces sanctions peuvent faire l'objet d'un appel dans un délai de 2 mois à compter de leur notification.

Pas de sanctions pour la gestion des fonds européens

Les membres de la section disciplinaire du Conseil d'Administration de l'Université de Toulouse 1 ne se sont pas prononcés sur les éventuelles responsabilités des uns ou des autres concernant de supposés détournements de fonds européens au sein du Ceregmia. Ils relèvent bien des manquements dans la direction du laboratoire mais parlent aussi de responsabilité collective. En résumé, ils laissent la justice faire son travail sur cet aspect du dossier.

Satisfaction de la direction de l'Université

Rien n'est encore donc réglé sur le fonds mais ces décisions vont peut-être en partie ramener le calme sur le campus. C'est en tout cas ce qu'espère la présidente de l'Université des Antilles, Corinne Mencé-Caster. Elle compte cependant faire appel sur le premier volet de ce dossier.

Écoutez Corinne Mencé-Caster la présidente de l'Université Antilles sur radio Martinique 1ère .

Corinne mence caster présidente de l'université des antilles









1 434 486 120

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play