publicité

Université des Antilles : Catherine Conconne réclame de la sérénité

Entre le dossier de supposés détournements de fonds européens du laboratoire Ceregmia, la modification du mode d'élection de la présidence, l'Université des Antilles vit des heures agitées. La vice-présidente de la région demande de la sérénité autour de l'Université.

Catherine Conconne, ancienne première vice-présidente du Conseil Régional de Martinique, membre du comité directeur du PPM (Parti Progressiste Martiniquais) © FB C. Conconne
© FB C. Conconne Catherine Conconne, ancienne première vice-présidente du Conseil Régional de Martinique, membre du comité directeur du PPM (Parti Progressiste Martiniquais)
  • Par Claude Gratien
  • Publié le , mis à jour le
Le dossier de l'Université des Antilles est aussi un dossier politique. Les élus de divers groupes affichent des positions souvent opposées sur le sujet. Catherine Conconne, membre du Comité National du Parti Progressiste Martiniquais livre aussi son regard au cours de l'émission politique Décryptage de ce vendredi matin (19 juin) sur radio Martinique 1ère.

Interrogée par Maurice Violton, elle s’est prononcée sur le dossier de l’Université des Antilles. Elle a réclamé de la sérénité autour de ce dossier.
Écoutez cet extrait de l'émission Décryptage* du vendredi 19 juin 2015.

catherine conconne

Par ailleurs, Catherine Conconne sera présente lors d'un meeting de campagne en vue de la Collectivité Territoriale de Martinique, mercredi prochain (24 juin) à Sainte-Luce. La vice-présidente du Conseil Régional se veut confiante. "L’Alliance, Ensemble Pour une Martinique Nouvelles’appuiera", dit-elle, sur un bon bilan".



*L'émission Décryptage présentée par Maurice Violton, s'arrête pendant les grandes vacances, elle reviendra à la rentrée sur les antennes de radio Martinique 1ère.
 

 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play