Déjà sept têtes de listes déclarées pour les élections

politique
Conseil Régional
Siège du Conseil Régional à Fort de France ©Martinique 1ère
À moins de cinq mois du premier tour des territoriales (6 décembre 2015), les spécialistes notent une montée progressive de la campagne. Les révélations des noms des têtes de liste n'y est pas étrangère. Sept d'entre elles sont déjà connues.
Sept personnalités se sont déclarées tête de liste pour les élections de décembre prochain. Dernière en date, Marcelin Nadeau avec le "Rassemblement Citoyen Solidaire". Il s'agit d'une coalition d'organisations et de formations politiques parmi lesquelles le CNCP*, le GRS*, et bien entendu le MODEMAS* de Garcin Malsa. L'essentiel du discours consiste à vouloir remettre le citoyen au cœur de la démocratie et de l’appareil politique, avec l’écologie comme crédo.

Dans cette même mouvance de la citoyenneté, on retrouve "Martinique Citoyenne", avec la journaliste Nathalie Jos et Olivier Ernest Jean-Marie (ancien sympathisant du PPM*). Là encore, pas de couleurs politiques : "Le citoyen sera au centre de tout ", disent-ils.
 

Deux grandes coalitions

Ces deux listes seront aux prises avec les grandes coalitions : "Ensemble pour une Martinique Nouvelle" avec à sa tête Serge Letchimy, qui regroupe une douzaine de mouvements politiques dont le Parti Progressiste Martiniquais. À la tête des deux principales collectivités qui vont disparaître au profit de la CTM (Collectivité Territoriale de Martinique), l'alliance autour de Serge Letchimy affirme avoir toutes les cartes en main pour réussir. La liste complète devrait être connue, fin octobre, "sans importance particulière pour les têtes de section", selon le chef de file.
 
L’autre gros bloc : le Gran Sanblé, avec Alfred Marie-Jeanne, parti en campagne dès le lendemain des législatives de 2012. Le Gran Sanblé rassemble RDM*, PCM*, CNCP*, Martinique Écologie. Les têtes de sections sont connues : Alfred Marie-Jeanne dans le Centre Atlantique, Jean-Philippe Nilor dans le Sud, Claude Lise dans le Nord, et Francis Carole à Fort de France.
 
 

La droite et le centre unis pour sauver leur famille politique

La droite et une partie du centre se retrouveront sous la bannière "Ba péyi a an chans" avec Yan Monplaisir. Sylvia Saithsootane, Miguel Laventure et Karine Mousseau. Toutes et tous promettent d'unir le savoir-faire des FMP*, des Républicains, du Modem et d’une partie de l’UDI* pour défendre leur famille politique. L’UDI de Philippe Petit, candidate à la Collectivité Territoriale de Martinique, mais qui attend aussi un accord national entre Jean-Christophe Lagarde et Nicolas Sarkozy. Enfin, Ghislaine Joachim-Arnaud sera à la tête de la liste "Combat Ouvrier" pour faire entendre la voix des travailleurs.
 
 
*CNCP Conseil National des Comités Populaires
*GRS Groupe Révolution Socialiste
*MODEMAS Mouvement des Démocrates et écologistes pour une Martinique Souveraine
*PPM Parti Progressiste Martiniquais
*RDM Rassemblement Démocratique pour la Martinique
*PCM Parti Communiste Martiniquais
*FMP Forces Martiniquaises de Progrès
*UDI Union des Démocrates et Indépendants