publicité

L'Union des Femmes de Martinique condamnée dans l'affaire Bellamy

L'Union des Femmes de Martinique a été condamnée à payer 10 000 euros de dommages intérêts à Gilles Bellamy pour atteinte à la vie privée. En 2011, l'association avait rendu public un conflit au sein de son couple.

  • Denis Adenet-Louvet
  • Publié le , mis à jour le
La décision judiciaire dans le cadre de l’affaire UFM/Bellamy est connue depuis ce mercredi (22 juillet). L’Union des Femmes de Martinique a été condamnée à payer 10 000 euros de dommages intérêts à Gilles Bellamy pour atteinte à la vie privée. L’ancien commandant de gendarmerie de Martinique a également obtenu que l’association lui verse 2 000 euros au titre de la participation aux frais d’avocat.
 
L’avocat de Gilles Bellamy, qui lui a transmis les résultats du procès, n’a pas souhaité réagir. Dans un communiqué, l'UFM dit "[attendre] la copie de la décision et l’exposé des motifs pour plus d’informations. Nous nous réservons le droit de faire appel dans les délais impartis".

Le militaire réclamait à l’UFM près de 400.000 euros de dommages et intérêts pour atteinte à la vie privée et à la présomption d’innocence. En février 2011, l’association s’était fait le relais public d’un conflit au sein du couple Bellamy. L’épouse avait en effet porté plainte pour séquestration et violences conjugales, une plainte classée sans suite.

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play