martinique
info locale

Compromis trouvé entre le Robert et la Fédération des Yoles

tour de martinique en yoles
Alfred Monthieux
Alfred Monthieux, président de Cap Nord et maire du Robert ©LAV
Pas de passage par la Passe de l’Ecurie, pas de contre-la-montre en guise de prologue. Un compromis a été trouvé entre la ville du Robert et la Fédération des Yoles Rondes. Retour sur cette longue journée de tractations.
Le Tour de Martinique des Yoles 2015 aura bien lieu. Mais il aura fallu passer par de nombreux rebondissements pour arriver à cet heureux dénouement. Samedi (25 juillet), la journée fut interminable après ces dernières semaines de polémiques et de querelles.

Elle commence par la réunion, à huis clos, du bureau municipal du Robert dans la matinée. Les décisions prises ne permettent pas de débloquer la situation, même si le maire, Alfred Monthieux, se dit toujours disposé à négocier. Il affiche clairement son différend avec la Fédération. Des fuites laissent même entendre que la municipalité envisagerait de se retirer du Tour et de suspendre sa contribution de 40 000 euros. 

Dans l’après-midi, la tension est toujours palpable. Sur le front de mer du Robert, le protocole est annulé : pas de festivités et de défilé alors même que le public et les équipages ont répondu présents.

Cette décision contente tous les participants

Il faudra attendre la fin de la journée, à l’issue d’une ultime réunion entre les deux parties pour qu’enfin un accord soit entériné. La présence de Maître Philippe Edmond-Mariette, "facilitateur" dans cette affaire, aura peut-être permis d’assouplir les positions de chacun.

D'une part, les yoles n'emprunteront pas la Passe de l’Écurie. D'autre part, il n'y aura pas de contre-la-montre mais plutôt une régate en guise de prologue, avec une bonification au temps. Cette décision contente tous les participants, qui peuvent enfin se tourner pleinement vers la compétition.
Publicité