La police intervient à la fourrière de Mangot Vulcin

social
Bertrand Cambusy secrétaire général de la Cstm entouré de manifestants
©Claude Gratien
Sur réquisition du préfet, la police est intervenue cet après-midi (28 juillet) à la fourrière de Mangot Vulcin au Lamentin afin de permettre l'accès à l'entreprise.
En fin d’après-midi (mardi 28 juillet) des policiers du Lamentin  sont intervenus à la fourrière de Mangot Vulcin pour en libérer les accès selon la préfecture. Après 6 mois de conflit , un nouveau blocage avait été constaté. Le préfet dit avoir accordé le concours de la force publique à la société Caraïbe Développement afin de "libérer l’accès au site dans le respect du droit". L’intervention s’est déroulée dans le calme précise la préfecture qui appelle à la poursuite des négociations dans l’intérêt des deux parties.

Réaction virulente de la Cstm

Le secrétaire général de la Cstm, Bertrand Cambusy a déclaré ce mardi soir que "cette action était illégale, alors que" ,dit-il, "le patron de la fourrière a remis en cause l’ensemble des points négociés depuis le début du conflit". Le syndicaliste se déclare désormais en état de légitime défense.