publicité

"Je suis dégoûtée, je repars" (jeune femme à la recherche d'un contrat en alternance)

Des jeunes femmes à la recherche de contrats en alternance crient leur désarroi. Après des mois de recherches sans résultats, l'une d'entre elles a crée une page Facebook pour partager ses difficultés que bien d'autres jeunes connaissent en Martinique .

Jeunes martiniquaises à la recherche de contrats en alternance © Martinique 1ère
© Martinique 1ère Jeunes martiniquaises à la recherche de contrats en alternance
  • Fabienne Léonce et Joseph Nodin
  • Publié le , mis à jour le
"Malgré l'intérêt de votre profil, nous regrettons de ne pouvoir réserver une suite favorable à votre candidature"... des conclusions de courriers qui finissent par décourager. Ces jeunes femmes ont vécu, à quelques exceptions près, la même expérience : l'impossibilité de parfaire et de finaliser une formation dans une entreprise martiniquaise pour un contrat en alternance. Ingrid est revenue au pays pleine d'espoir mais aujourd'hui elle se dit dégoûtée par les attitudes et les portes fermées en Martinique. Elle se dit obligée de repartir.
Ingrid
Ingrid, Elodie, Audrey et Annaëlle ont choisi des filières professionnelles variées qui collent à la réalité économique locale et pourtant, elles "galèrent" pour trouver un contrat en alternance. Elles parlent d'un parcours du combattant à ce stade de leur recherche. Elles commencent pourtant à prospecter très tôt, entre décembre et février. Deux d'entre elles sont même revenues avec l'espoir de rester au pays. 

Cette frustration, elles l'expriment sur une page Facebook où la parole circule librement, pour partager une angoisse d'un avenir incertain. Annaelle, Ingrid, Elodie et Audrey ne désespèrent pas de trouver une solution avant la rentrée scolaire. Regardez le reportage télévisé de ce vendredi soir (7 août).
Stage en alternance

 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play