publicité

15 millions d'euros dépensés pour rénover les collèges et lycées

Même si les travaux sont étalés sur toute l’année, le majorité des réparations se fait de juin à septembre. Pendant cette période, la Région et le Conseil Général investissent lourdement.

Les travaux avancent sur le site de l'ancien hôpital Victor Fouche, à Fort-de-France. Le futur lycée de transit devrait accueillir ses élèves la rentrée prochaine. © LAV
© LAV Les travaux avancent sur le site de l'ancien hôpital Victor Fouche, à Fort-de-France. Le futur lycée de transit devrait accueillir ses élèves la rentrée prochaine.
  • Lauren Muyumba
  • Publié le
Avant la rentrée, quarante-trois chantiers ont été réalisés dans les collèges, soit l’équivalent de 4,6 millions d’euros sur les 10,7 millions d’euros du budget annuel de 2015. L'investissement le plus important concerne le collège Vincent Placoly du bourg de Schœlcher. 400 000 euros ont été dépensés pour finaliser le chantier d’extension de l’établissement avant la rentrée.

Parmi les principaux travaux lancés par le Conseil Général, on compte notamment le ravalement de façade du collège de Tartenson à Fort-de-France, la réfection partielle de l’étanchéité de la toiture de Morne des Esses à Sainte-Marie ou encore la réfection électrique du collège de Ducos.

10 millions d'euros investis sur deux mois par la Région

Cette année, les travaux qui concernent vingt-cinq lycées sont estimés à 20 millions d'euros. La moitié est consacrée aux chantiers de juillet et d'août : aménagements pédagogiques pour accueillir de nouvelles sections, réhabilitations écologiques telles que les installations photovoltaïques, rénovations pour favoriser des conditions de travail agréables comme la climatisation, etc. Pour le développement du numérique par exemple, 800 000 euros sont dépensés pour les lycées de juin à septembre.

Le Conseil Régional a également investi 400 000 euros nécessaires à la partie « sécurité et conformité » pour les seuls mois de juillet et août. Concernant les constructions parasismiques, six classes modulaires ont été reconstruites à Trinité durant ces grandes vacances. Ces salles remplacent le bâtiment démoli en début d’année, qui avait été fermé depuis le tremblement de terre de 2007. 

Encore un an de travaux pour le lycée de transit ​

Quant au lycée Schœlcher, sa reconstruction a déjà commencé sur la partie "logements de fonction". Mais la rentrée se déroulera normalement pour les élèves. Ils seront transférés plus tard dans un établissement de transit, l'ancienne maternité de Redoute à Fort-de-France pour une durée de trois ou quatre ans. Le déménagement est prévu pour septembre 2016.

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play