Les maires de Martinique se mobilisent contre la baisse des dotations d'État

politique
Maires de Martinique
Les maires de Martinique au siège de leur association à Fort de France ©Martinique 1ère
François Hollande l'a confirmé le 7 septembre : la baisse des dotations de l'État aux communes et intercommunalités va se poursuivre. Les dotations de l'État vont probablement baisser de plus de 10% selon les maires de Martinique, réunis hier soir (16 septembre) et qui se mobilisent.
Les dotations de l'État vont probablement baisser de plus de 10% selon les maires de Martinique. François Hollande l'a confirmé le 7 septembre : la baisse des dotations de l'État aux communes et intercommunalités va se poursuivre. Le sujet a rassemblée les élus mercredi soir (16 septembre) au siège de l'association à Fort de France.

"De graves conséquences sur l'activité économique"

Si les maires de Martinique souscrivent à la nécessité que les collectivités locales contribuent, à leur juste part, à la réduction du déficit public, cette amputation est jugée "inéquitable et insoutenable pour les communes et intercommunalités, et elle aura de graves conséquences sur l’activité économique dans les communes", s'alarment les maires de Martinique.

La demande de révision du montant et du calendrier de cette baisse est au cœur des enjeux de la journée nationale d’action du samedi 19 septembre. En Martinique, les maires annoncent une mobilisation devant leurs mairies avec des arguments (hausse des impôts, augmentation de la cantine) qui devraient interpeller les citoyens.
François Baroin, président de l’AMF, alerte Jean-Claude Juncker, président de la Commission européenne sur la chute en cours des investissements des communes et intercommunalités françaises.http://www.amf.asso.fr/document/index.asp?DOC_N_ID=13837&TYPE_ACTU=