La grève se poursuit au Centre hospitalier Maurice Despinoy

santé
GREVE MANGOT VULCIN
Impossible d'accéder au site de Mangot Vulcin au Lamentin. ©MARTINIQUE 1ERE
Le ton est monté d'un cran dans le conflit au Centre hospitalier psychiatrique Maurice Despinoy. Après l'arrêt des négociations, le personnel mobilisé a dérouté la directrice ce jeudi matin (24 septembre).
Depuis le début de la semaine, le Centre hospitalier psychiatrique Maurice Despinoy est en grève, sur son site de Mangot Vulcin et de Colson. Ce jeudi (24 septembre), le personnel a empêché la directrice d'accéder à ses bureaux. La veille, les négociations entre la direction et l'intersyndicale (CDMT/CGTM/CSTM/UGTM) s’étaient très vite interrompues.

Paiement des jours de grève

Le préalable posé par les grévistes serait à l'origine de cette discussion avortée. "Il s'agit de la restitution de prélèvements qui ont été effectués au mois d'août, sur la paye de certains agents grévistes pour deux jours de grève effectués en juillet", explique Juliette Napol. La directrice de l'établissement s'est, en tout cas, dite prête à "aborder la plateforme de revendications", qui tourne essentiellement sur les conditions de travail et le manque de moyens pour les soins psychiatriques en Martinique. 

En attendant la reprise des discussions, un service minimum est assuré sur les deux sites de l'hôpital.

Regardez le reportage de Dominique Legros et Guilhem Fraissinet :