"Octobre rose": Alexandra Harnais révèle son combat face au cancer

santé
Alexandra Harnais cancer sein
La vie d'Alexandra Harnais bascule, il y a un an et demi, au moment du diagnostic de son cancer du sein de stade III. ©ALEXANDRA HARNAIS
La campagne d'information sur le cancer du sein, "Octobre rose", démarre ce jeudi 1er octobre en Martinique et dans l’Hexagone. Des centaines de femmes sont touchées par la maladie chaque année. Parmi elles, Alexandra Harnais, l'ancienne animatrice radio, raconte son combat contre le cancer.
Ce jeudi 1er octobre, démarre en Martinique comme dans l’Hexagone "Octobre rose", la vaste campagne de sensibilisation sur le cancer du sein. En Martinique, ce fléau gagne chaque année du terrain : près de six cents nouveaux cas déclarés sur deux ans. Dans l'île, la maladie touche de plus en plus de femmes de moins de 40 ans.

Alexandra Harnais fait partie de ces femmes frappées par le cancer du sein. Aujourd'hui, l’ex animatrice des matinales sur Martinique 1ère radio, ose enfin mettre des mots sur sa maladie. Contre le cancer, elle a tout connu : la chimiothérapie, la radiothérapie, la chirurgie mammaire et un traitement hormonal. Cette épreuve a été aussi inattendue que bouleversante.
 

Diagnostiquer le cancer du sein

Après la détection de son cancer du sein en Martinique, il y a tout juste un an et demi, la vie d'Alexendra Harnais bascule. Elle va à Nantes pour avoir un second diagnostic. Elle y restera plus de six mois et fera la navette entre la Martinique et l'Institut de cancérologie de l'Ouest.

Les premières conséquences d'une chimiothérapie de l'urgence se font vite ressentir. Elle perd ses cheveux, ses cils, ses ongles. Elle souffre d’un cancer de stade III. En Martinique, malgré ses alertes au corps médical, le protocole d’urgence n’a pas été mis en place.

Alexandra Harnais cancer sein
©ALEXANDRA HARNAIS


Garder le moral

Installée depuis deux ans au fauteuil de Directrice de communication au Conseil Régional, l’ex animatrice radio tenait jusque-là une activité professionnelle plus que remplie. Depuis, de nouvelles dispositions se sont imposées. Elle a des horaires aménagés car le corps se fatigue vite.

Mais Alexandra Harnais a bénéficié du soutien de sa famille et de ses amis. Il y a quelques mois, l'artiste Christophe Mert lui a consacré l'une de ses dernières toiles dans l’exposition "Fonmi wouj". "Je n’oublierai jamais toutes ces marques d’affection. Elles m’ont tenue durant la maladie", raconte-t-elle.

Alexandra Harnais au micro d'Audrey Govindin :

Cancer Témoignage Haranais

L’entourage mais aussi le cadre hospitalier de Nantes ont joué un grand rôle dans sa rémission face à la maladie. Après la chirurgie, d’autres traitements s’imposent comme le traitement hormonal pendant cinq ans. Dans cette nouvelle étape dans sa vie, elle avoue poser un autre regard sur le temps qui défile. Elle est désormais consciente qu’une vie ne tient qu’à un fil.