Comment gérer les pulsions sexuelles des personnes âgées atteintes de maladies mentales ?

santé
Sexe et maladie mentale
Débat sur le sexe et la maladie mentale dans un Ehpad de Fort de France ©Martinique 1ère
Dans le cadre du lancement de la semaine bleue (retraités et personnes âgées) un débat sur la sexualité des personnes âgées et mentalement défaillantes s'est tenu, ce lundi (12 octobre) dans un Ehpad (établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes) de Fort de France.
Dans le cadre du lancement de la semaine bleue (retraités et personnes âgées) un débat sur la sexualité des personnes âgées et mentalement défaillantes s'est tenu ce lundi (12 octobre) à l'Ehpad (Établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes) "Kay grand moun" à Fort de France.

Encourager la masturbation

La sexualité est un réel problème pour les personnes âgées, atteintes de maladies mentales. "On se rend compte qu'en milieu institutionnel le problème se pose davantage encore", confirme la sexologue Pascale Benoit. "On reste humain, avec des pulsions et comment faire pour les gérer" ?

Au nombre des solutions avancées par les participants au débat de la matinée : la masturbation..."Déjà le mot n'est pas évident et le geste est encore plus compliqué quand on a eu une éducation religieuse très stricte", souligne Pascale Benoit. Voyez le reportage de la mi-journée.
Débat sur la sexualité des personnes âgées et handicapées