martinique
info locale

Les autorités annoncent des mesures après l'altercation au lycée de Trinité

sécurité
Réunion
Les autorités réagissent face à la violence au lycée Franz Fanon à Trinité ©Martinique 1ère
Cinq jours après les scènes de violence au lycée Frantz Fanon (15 octobre) qui ont ému l'île, les autorités politiques, scolaires, administratives, réunies ce mardi (20 octobre) annoncent des mesures pour éviter une prochaine fois...

Dispositif de détection des métaux

Parmi les mesures avancées pour ramener davantage de sérénité au lycée Frantz Fanon de Trinité, les gendarmes se disent en mesure de réagir rapidement avec l'unité mobile. Ce fut le cas le 15 octobre dernier lors de l'altercation entre les élèves du lycée. En outre et c'est nouveau, ils mettent en place un dispositif de détection des métaux (ciseaux, couteaux...) à l'entrée de l'établissement.

Sécurité, médiation et formation

Les élèves et les enseignants sont touchés et frappés de ne plus se sentir en sécurité dans leur classe. Restaurer la confiance est donc la priorité absolue du rectorat de Martinique. "Nous sommes très contents d'avoir aujourd'hui les collectivités locales à nos côtés pour d'abord prendre en charge la reconfiguration et la sécurisation des lieux", se réjouit Catherine Bertho Lavenir, rectrice de l'Académie.

"L'incident qui s'est déroulé est très grave, mais d'une certaine façon isolé"
(La rectrice)


La rectrice annonce également le recrutement de jeunes médiateurs capables d'apaiser le climat entre les jeunes et un programme de formation de tous les acteurs de l'établissement. La rectrice a aussi invité les uns et les autres à ne pas oublier les efforts importants réalisés au sein de cette cité scolaire de Trinité au cours de ces dernières années. "L'incident qui s'est déroulé est très grave, mais d'une certaine façon isolé, car les élèves souhaitent travailler en paix".
Des mesures après les violences à l'intérieur du lycée Frantz Fanon à Trinité

 

Publicité