Le nombre d'AVC diminue en Martinique

santé
AVC José
A 59 ans, José doit réapprendre les gestes les plus simples de la vie quotidienne, comme l'écriture. ©MARTINIQUE 1ERE
Ce jeudi (29 octobre), la Martinique se fait le relais, comme partout dans le monde, de la journée internationale de l’Accident Vasculaire Cérébral. Des études réalisées sur les dix dernières années en Martinique prouvent que le nombre d'AVC diminue. On compte 800 cas chaque année.
Chaque année en Martinique, près de 800 personnes font un Accident Vasculaire Cérébral dont 250 cas de récidives. Pourtant, malgré les nombreux facteurs de risques comme l’hypertension, l’obésité, le diabète ou encore le stress, le nombre d’AVC dans l'île a baissé, notamment chez les femmes de 55 à 75 ans (- 70 %).

Les messages de prévention sont efficaces. Même si la fréquence d’AVC augmente avec l’âge, on peut sauver une vie, s'il est pris à temps. Quand le traitement pour dissoudre le caillot de sang dans les artères est administré dans l'heure, cela peut éviter des séquelles et pas les moindres : des paralysies de membres ou du langage. 


Apprendre à reconnaître les signes​

La maladie est de mieux en mieux soignée même si les spécialistes regrettent que le 15 ne soit pas un réflexe dès les premiers signes : une faiblesse dans une partie du corps, des difficultés à articuler. Il ne faut pas aller aux urgences où le délai d’attente serait trop long. Aujourd’hui, le SAMU et les Pompiers sont rodés à l’exercice.

Ces dix dernières années, la Martinique est devenue la région de France ayant connu la plus forte diminution de mortalité par AVC soit - 40 %. Cette bonne nouvelle ne doit pas faire oublier que l’hypertension artérielle et autres pathologies graves liées à nos régions multiplient par 10 le risque d’AVC.

Ce jeudi (28 octobre), l’Agence Régionale de Santé et le réseau ERMANCIA, spécialisé sur cette pathologie au CHU de Martinique a organisé une conférence publique pour mieux connaître l’AVC. C'était à partir de 8 heures, à l'Institut Martiniquais du sport, au Lamentin.

Voici le témoignage de José Landès, 59 ans. Il a fait un AVC, il y a un an. Regardez ce reportage de Kelly Babo et Marc-François Calmo : 
Comment vivre après avoir fait un Accident Vacuslaire Cérébral. Témoignage.