martinique
info locale

Le professeur accusé d'agressions sexuelles présumées, reste en prison

éducation
Collège
Rentrée scolaire particulière au collège Julius à Fort de France, après la suspension d'un enseignant pour des faits présumés de viol et d'attouchement sexuels Martinique 1ère
La chambre d'instruction de la Cour d'Appel de Fort de France, réunie ce mardi (3 novembre) décide du maintien en détention du professeur du collège Jacqueline Julius, accusé d'agressions sexuelles par plusieurs élèves de l'établissement. La rentrée s'est effectuée dans ce contexte.
Ce mardi matin (3 novembre) la chambre d'instruction de la Cour d'Appel de Fort de France, a décidé du maintien en détention du professeur du collège Jacqueline Julius, accusé d'agressions sexuelles présumées par plusieurs élèves de l'établissement."Nous sommes sidérés par l'emballement de la machine judiciaire", commente Maître Kevin Auteville l'avocat de l'enseignant."La justice ne devrait pas oublier si vite les exemples d'erreurs judiciaires comme l'affaire d'Outreau", poursuit-il.

Des faits présumés qui suscitent de la prudence au collège

Depuis mercredi (21 octobre) l'homme est en détention au centre pénitentiaire de Ducos. Il enseigne depuis trois ans, au sein de ce collège. Il fait l'objet de poursuites pénales pour des faits présumés de viol, agression sexuelle et harcèlement sur des élèves de 4e et de 3e de l'établissement, selon une source proche de l'enquête. Cinq collégiens ont été entendus par les enquêteurs pour l'instant.

La rentrée s'est effectuée dans ce contexte assez lourd ce mardi matin dans cet établissement de Fort de France qui jouit, jusqu'à maintenant d'une bonne réputation.
Rentrée scolaire dans l'angoisse au collège de Godissard à Fort de France après les plaintes de certaines jeunes filles qui ont conduit un enseignant en détention pour faits présumés de viol et d'attouchements sexuels.

 

Publicité