Les assistants familiaux dénoncent leurs conditions de travail

conflit social
Assistants  familiaux
Les assistants familiaux autour de leur dirigeant syndical ©Martinique 1ère
Une trentaine d'assistants familiaux sur un effectif de 380, dénoncent leurs conditions de travail devant les bureaux de l’aide sociale à l’enfance du Conseil Général, à Fort de France.
Certains assistants familiaux (chargés des enfants placés) sont mobilisés depuis ce matin (jeudi 12 novembre) devant les bureaux de la direction de l'aide sociale à l'enfance du Conseil Général à Fort de France. Ils dénoncent la pénibilité de leur tâche et présentent une plate-forme revendicative, avec trois points essentiels :

*La reconnaissance de leur travail par la hiérarchie 
*La différence de salaire entre la Guadeloupe et la Martinique. Les grévistes parlent d’une différence de près de 700 euros. Ils constatent un salaire trop faible pour l’ampleur de la tâche.
*Par ailleurs, les manifestants refusent d’avance l’éventuel licenciement du secrétaire général du syndicat des assistants familiaux.

Le conflit semble se dérouler dans une atmosphère tendue. Une trentaine de manifestants ce matin, sur 380 personnes en poste dans ce secteur...
Les assistants familiaux revendiquent de meilleures conditions de travail, devant la direction de la petite enfance du Conseil Général à Fort de France (plateau de Kelly Babo)