Les parents de Killian (4 ans) écopent de 20 et 30 ans de prison

justice
La cour d'Assises des Pyrénées-Atlantiques
La cour d'Assises des Pyrénées-Atlantiques ©JEAN-LOUIS DUZERT / AFP
Pour avoir martyrisé son enfant de quatre ans, mort des suites de violences répétées, une mère d'origine martiniquaise, a été condamnée jeudi soir (10 décembre) à Pau, à 20 ans de réclusion criminelle et son ex-compagnon à 30 ans de la même peine par la Cour d'assises des Pyrénées-Atlantiques.
Diana Codassé et Matthieu May ont été condamnés par les jurés de la Cour d'assises pour avoir exercé en septembre 2013 à Pau des violences répétées ayant entraîné la mort sans intention de la donner sur un garçon de 4 ans et demi, Killian, fils de Diana Codassé.

Un verdict conforme aux réquisitions de l'accusation, représentée par l'avocat général Jean-Christophe Muller, qui avait requis 20 ans pour la mère âgée de 29 ans, et 30 ans pour son ex-compagnon, âgé de 32 ans.

Le petit garçon avait succombé en septembre 2013 à un oedème cérébral majeur à l'hôpital de Pau où il avait été admis dans un état extrêmement grave.

L'enfant avait été soumis durant de longues heures à des violences répétées, des coups, des bousculades et coups de ceinture, un véritable calvaire pour le petit garçon.

Mardi et mercredi, aux Assises de Pau, la mère et son ex-compagnon, un homme qu'elle avait rencontré sur internet et avec lequel elle avait entretenu une relation épisodique, avaient reconnu avoir commis des violences. Mais, ils n'avaient cessé de se rejeter mutuellement la responsabilité du coup fatal qui avait précipité la mort du petit garçon.

Jeudi, ils avaient reconnu tous deux être responsables de la mort de Kyllian.