À Basse-Pointe "tout se sait mais rien ne se dit", deux ans après la disparition de Magalie Méjean

affaire magalie méjean
Population Basse-Pointe
Dans les rues de Basse-Pointe (jeudi 17 décembre 2015) ©Martinique 1ère
Le 17 décembre 2013 disparaissait Magalie Méjean, une randonneuse de la ville de Caen, en ballade dans la commune de Basse-Pointe. Deux ans après, ce jeudi (17 décembre 2015) tout le monde se souvient de la jeune femme mais personne ne fait avancer l'enquête...pour l'instant.
Dans la commune de Basse-Pointe, personne n’a oublié le visage et le nom de Magalie Méjean, disparue à Chalvet, le 17 décembre 2013, et retrouvée morte un mois après sa disparition, à l'âge de 28 ans. À l'époque, l'annonce avait suscité une vive émotion dans la commune. "Ça a touché tout le monde", confirme un habitant.

Tout le monde s’en souvient mais personne ne donne d'informations sur sa disparition puis sa mort. "Comme on a fait appel aux témoins, on espère qu’ils vont se manifester", commente une commerçante. "Ici tout se sait mais rien ne se dit", confirme un autre habitant...
Deux ans après la disparition de Magalie Méjean, une équipe de reportage a sondé la population qui fait état de son émotion alors que les gendarmes relancent l'enquête.