Le projet du port de Fond Lahaye pourrait enfin voir le jour !

pêche
Fond Layahe Schoelcher
Impossible de profiter de la plage. Les canots des pêcheurs se prélassent au soleil à la place des baigneurs. ©LAV
Et si Fond Lahaye obtenait enfin son port ? C'est pour l'instant bien parti. Les travaux devraient débuter dans les prochains mois, dans ce quartier de Schoelcher. Mais tout le monde redoute un énième report. Le dossier traîne depuis plusieurs années.
Quand on évoque l'APID, l'Aménagement de Pêche d'Intérêt Départemental - le nom officiel du projet - les réactions des habitants de Fond Lahaye sont identiques : haussements d'épaules, yeux levés au ciel, sourires en coin. Cette réaction dubitative s'explique par la lenteur du dossier. Il est dans les tuyaux depuis une vingtaine d’années. À la mairie de Schoelcher, on explique ces différents reports par la lourdeur du projet. Quatre partenaires participent aux travaux : l'Agence des 50 pas géométriques, la ville de Schoelcher, la Collectivité Territoriale de Martinique) et la CACEM

Ce projet à Fond Lahaye est très attendu dans ce quartier qui n'a pas de port. Écoutez Georges, marin-pêcheur : 

Georges Fond Lahayé

La petite plage est occupée par les canots et les yoles des pêcheurs. Ils sont installés depuis longtemps dans de petits abris vétustes. À la place d'un quai en bois, il y a un ponton fait de boites en plastique.
Ponton Fond Lahaye Schoelcher
Selon les riverains rencontrés, le ponton devait être provisoire. Il est là depuis plusieurs années. ©LAV

Au moins neuf millions d'euros de travaux

Tout le site doit être réaménagé. Côté rive gauche, le lieu du prochain port, il est prévu de bâtir une digue de protection vis-à-vis de la houle, un quai, une rampe de mise à l’eau, des abris de pêche, des chambres froides… Côté rive droite, sur le front de mer, une aire de jeu doit notamment être construite.

Pour l'instant, la facture s’élève à 9 millions d’euros. Faut-il dépenser autant pour une dizaine de prêcheurs ? "Oui", répond sans hésiter Gabriel, lui-même professionnel de la mer. "Les marins-pêcheurs ne sont pas les seuls à aller dans le port. Il y a des plaisanciers, des canots. Tout le monde y va, comme à Case-Pilote". "Il faut refaire le front de mer", ajoute Mathurin, rencontré sous le kiosque près de la mer. "Ce sera plus agréable. Il manque des animations, pour que Fond Lahaye refasse surface. Le soir, quelques uns jouent à la belote ou aux dominos. C'est le seul amusement que l'on a".

Une enquête publique est en cours. Selon la mairie, les travaux devraient débuter dans le courant de l’année, si tout va bien. Mais à Fond Lahaye, on est comme Saint-Thomas. Il faudra voir les premiers engins de chantier pour y croire.