Zika : Plus de 500 femmes enceintes infectées en Colombie

zika
Carte du Zika en Amsud
©FRANCE Ô / ARMEL LE GALL
A Bogota (Colombie), le ministre de la santé Alejandro Gaviria-Uribe a tenu une conférence de presse pour avertir la population des dangers liés au virus Zika. Plus de 500 femmes enceintes ont été infectées, mais leurs bébés n’ont pas été atteints par les malformations liées a cette maladie.
Selon Alejandro Gaviria-Uribé, ministre de la santé en Colombie, plus de 500 femmes enceintes ont été infectées mais leurs bébés n’ont pas été atteints par les malformations liées a cette maladie. "Il y a 560 femmes enceintes parmi les 13.500 cas confirmés et nous attendons une prolifération similaire à celle que nous avions eue avec le chikungunya l’année dernière. Il peut y avoir entre 600.000 et 700.000 cas selon nos prévisions".

Prévention et intervention au Brésil

Au Brésil, les autorités sanitaires ont commencé à distribuer des appareils de dépistage pour les virus transmis par les piqures de moustiques. En l’espace de 20 minutes on peut détecter la dengue, le chikungunya et le Zika. Ce dépistage précoce est vital car le Brésil a enregistré  le plus grand nombre de malformations crâniennes et neurologiques chez les nouveaux nés, provoquées par le Zika.

"C’est une catastrophe sanitaire, d’une telle ampleur, rarement vue"  

La dernière fois que nous avions déclaré un état d’urgence sanitaire c’était en 1917 lors d’une épidémie de la grippe espagnole.  Aujourd’hui l’alerte contre le ZIKA est généralisée dans tous les pays d’Amérique latine et de la Caraïbe. Les autorités demandent aux femmes d’éviter d’être enceintes tant que l’épidémie ne s’est pas calmée. Et les femmes qui sont déjà enceintes doivent prendre toutes les précautions possibles pour ne pas contracter le Zika.