Sweet Micky, le retour ?

caraïbes
martelly
Le président d'Haïti Michel Martelly. ©DR
Il l’avait annoncé et répété à de maintes reprises : dès le 7 février, dit-il, après la passation de pouvoir avec son successeur, Michel Martelly reprendra ses habits de Sweet Micky.Le titre de sa chanson carnavalesque "Ba'l Bannann nan" ("Donnez-lui la banane" en créole) fait un tabac
Rien n’a changé dans la situation politique d’Haïti depuis l’annonce du report du 2ème tour des élections. Rien, sinon les missions menées par l’Organisation des Etats Américains d’une part, et la CELAC d’autre part.
Des intervenants étrangers, sollicités pour dénouer la crise haïtienne, mais sans résultat probant à ce stade. Entre le gouvernement et l’opposition, c’est toujours l’impasse, et les deux camps manifestent chaque jour.
Sans attendre d’avoir quitté effectivement le pouvoir, Michel Martelly se prépare pour le carnaval et publie 2 titres bien partis pour devenir des tubes de vidés.

Des textes délibérément provocateurs

Michel Martelly s’en prend notamment aux journalistes, deux d’entre eux en particulier qu’il juge trop critiques envers son action, dans des termes outranciers et provocateurs.
Au point que le président de l’Association Nationale des Médias Haïtiens (ANMH), Hérold Jean-François, a demandé aux radios de ne pas les diffuser. Mais il a peu de chances d’être écouté. Le titre est déjà très téléchargé pour des sonneries de portable, et il est relayé via internet.

Michel Martelly sera-t-il encore en poste au moment du carnaval, qui démarre ce dimanche en Haïti ? Ou devra-t-il attendre l’élection de son successeur ou la désignation d’un gouvernement provisoire ?
Quelque soit le cas de figure, beaucoup d’haïtiens s’attendent à le voir juché sur un char de carnaval, comme à la grande époque de Sweet Micky.

 écoutez Sweet Micky - Ba'l Bannann Nan kanaval 2016