Les dépôts sauvages sont insupportables !

environnement
Dépôts sauvages
Dépôts sauvages dans la campagne martiniquaise, quartier Manzo (Ducos) ©Martinique 1ère
La Martinique tente de faire face aux dépôts sauvages d'ordures. Toute l'année, des communes, des sections, des quartiers servent de dépotoir sauvage. Le manque de civisme est tel, qu'il apparait bien difficile de voir le bout du tunnel. 
Des gravats, des matelas éventrés avec leurs sommiers, des batteries ou des carcasses de voiture, de l'huile de moteur répandue par terre, bouteilles en plastique, boîtes de sodas, vieilles chaussures, ces tableaux nous les voyons souvent et n'importe où. 
La problématique des déchets sauvages touche toutes les communes de Martinique. Les gestes d'incivilité interpellent.

Cela fait plusieurs années maintenant que l'association "Entreprises Environnement" organise les opérations pays propre. C'est une lueur d’espoir, dans le combat mené sur ces comportements inciviques, contre les décharges sauvages et les gites de moustiques. 
Mais le manque de civisme est tel, qu'il apparaît bien difficile de voir le bout du tunnel.

Reportage Delphine Bez - Olivier Nicolas Dit Duclos. 

Les membres de l'association "arété sa" font le bilan des déchets collectés dans la nature martiniquaise

L'association Arété sa (Plateforme de signalisation des décharges sauvages en Martinique) appelle à la mobilisation contre ces agissements. La 3ème édition du défi Arété Sa  a eu lieu du 07 janvier au 07 février 2016. Ce sont 1 890 photos de décharges sauvages qui ont été postées et 100 décharges sauvages qui ont été signalées nettoyées. Depuis le lancement d’Arété Sa on recense : 8 423 décharges sauvages, 410 décharges sauvages signalées et nettoyées.

Les Outre-mer en continu
Accéder au live