2017: année chargée en élections

élections 2021
carte electorale
Carte électorale ©Martinique 1ère
2017 qui débute est une année d’élections avec pas moins de 3 scrutins majeurs programmés d’ici le mois de septembre. Les Martiniquais devront se rendre aux urnes pour le renouvellement du Sénat, de l’Assemblée Nationale, et de la Présidence de la République.
2017, année d’élections. La présidentielle, les 23 avril et 7 mai prochain… Une présidentielle française déjà bien présente, dans tous les débats avec la primaire de la droite et du centre, à la fin du mois de novembre dernier. Cette présidentielle qui sera encore là, avec cette fois-ci, la primaire de la gauche d’ici la fin du mois, lors des deux derniers weekends de janvier. 

Cette présidentielle presque occultée, ici en Martinique. Presque, par les législatives et sénatoriales à venir. Les candidats, les partis étant dans un processus de désignation, avec tout le tralala des uns et des autres, entre ceux qui la main sur le cœur, viennent vous dire qu’ils n’ont rien demandé, mais qu’on leur dit d’y aller. Ceux qui se disent prêts à être au service du peuple et d’une cause, et puis les autres, particulièrement en quête d’un poste. En tout cas, les états-majors sont mobilisés.

On devrait assister, lors des prochains jours, à une avalanche de candidatures pour la députation du mois de juin. Et pour les sénatoriales du 24 septembre. Deux seules certitudes, de nos six parlementaires deux ne se représenteront : Alfred Marie-Jeanne, actuel député du centre atlantique, et Serge Larcher, de son poste de sénateur. Le premier pour se consacrer à son mandat de président du conseil exécutif, et le deuxième qui entend mettre un terme à une longue carrière politique.