La 21e édition de la quinzaine de la jeunesse Caribéenne en virtuel a connu un franc succès

association
21e édition de la quinzaine de la jeunesse caribéenne
21e édition de la quinzaine de la jeunesse caribéenne. ©OMDAC
La 21e quinzaine de la jeunesse Caribéenne (30 juillet-13 août 2020) en virtuel, a connu un succès participatif impressionnant avec 200 jeunes répartis sur plusieurs pays caraibéens.
Comme beaucoup d'opérateurs culturels, l'OMDAC (Organisation martiniquaise pour le développement des arts et de la culture) a subi et a dû faire face aux conséquences de la crise sanitaire mondiale liée au Covid-19, notamment sur plusieurs actions prévues avec Haïti.

Il a fallu tout repenser et faire appel au numérique.

La 21è édition de la quinzaine culturelle de la jeunesse caraibéenne a été mise en ligne avec un débat animé par Yves Marie Séraline, formateur et fondateur de l'OMDAC, autour du thème "La question des droits individuels et collectifs dans la démocratie".
 

La Martinique au coeur de la caraïbe


La Martinique a été le centre de réseau pour gérer les programmes, organiser les réunions à distance (audio et visio-conférence).

Réunir les données, proposer des activités aux correspondants et planifier les diffusions. "C’était" précise Yves Marie Séraline "l'occasion pour tous les participants de s'exprimer, montrer leurs talents, échanger, partager des idées, se connaître mutuellement tout en faisant connaître leurs pays".

"La Caraïbe est un univers multiculturel, composée de peuples qui ont des racines communes et une histoire globalement construite sur le même tempo. Être voisins avec de telles richesses originales d’un territoire à l’autre, nous motivent à nous connaître, à nous découvrir mutuellement et à partager notre vécu."

Yves Marie Séraline.


Une satisfaction affichée


Malgré les problèmes de connexion et d'électricité rencontrés par les internautes dans la caraïbes, les contacts en ligne ont été quotidien sur le site de l’organisation martiniquaise.

Plusieurs thèmes ont été abordés l’éducation, le tourisme, les relations entre peuples, la culture, les femmes dans la société.
Les participants souhaitent que cet échange numérique devienne perenne.

L'Omdac qui bénéficie du soutien officiel de la commission française de l'Unesco devra se pencher sur la question.

Les initiatives comme celle de L'omdac, incitent les autorités des pays à prendre en compte les préocupations de la jeunesse. Vendredi 14 août 2020, le gouvernement haitien a crée un secrétariat de la jeunesse pour coordonner toutes les organisations concernées.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live