martinique
info locale

24 courts-métrages des Antilles-Guyane sont en compétition pour la 10e édition du Festival Prix de Court

cinéma
Festival Court Metrage
Affiche de la 10e édition du festival Prix de Court. ©Festival Prix de court
La 10e édition du festival Prix de Court dédié au court-métrage commence dès ce mercredi 20 jusqu'au 24 février 2019. 24 courts-métrages de réalisateurs de Martinique, Guadeloupe et Guyane sont en compétition. 
Qui sera le gagnant du Prix de Court 2019 ? Qui succédera à "Mirelande" du Guyanais Philippe Passon ?Cette année sur les 152 films "éligibles", 24 ont été retenus (14 de Martinique, 6 de Guadeloupe et 4 de Guyane).
sélection prix de court 2019
©Prix de court
"Nous avons eu largement plus de films en compétition. Il faut savoir que nous avons beaucoup de films nationaux et internationaux qui sont proposés. Beaucoup de personnes s'intéressent à ce festival et nous envoient leurs films même s'ils savent qu'ils ne sont pas éligibles. Donc ce que nous faisons, c'est qu'à la cérémonie d'ouverture, nous allons passer deux films qui ont été envoyés, qui ne sont pas éligibles et que nous avons appréciés. Ce sont les films hors de prix", explique Steevy Massoue, délégué Prix de court. Un engouement qui traduit une progression notamment dans la composition du constitué de nombreux talents. En effet le président du jury est l'acteur Noom Diawara, vu entre autres dans la comédie,  "Qu'est-ce qu'on a fait au Bon Dieu". 

"Cette année nous avons voulu faire le national venir au local de façon à ce que notre cinéma soit aussi valorisé à l'échelle nationale. C'est bon, nous avons fait le tour de tous nos représentants locaux donc maintenant on va essayer d'aller voir plus loin", précise le délégué Prix de Court.
jury prix de court 2019
Les membres du jury (Noom Diawara, Sabrina Ouazani, Loup-Denis Elion, Côme Aguiar, Krys, Anne Laforestrie) et invités d'honneur (Issa Doumbia, Eglantine Langevin) du festival Prix de Court 2019. ©Prix de court
 

Un prix du meilleur scénario 


Autre nouveauté cette année, un prix dédié au scénario fait son entrée. "C'est un prix qui fait fit de la technique. C'est vraiment le scénario, l'histoire qui compte. Ça permet à des réalisateurs qui n'ont pas encore la technique de pro, mais qui ont une belle histoire de pouvoir être primés", poursuit-il. 

Ainsi huit prix seront décernés durant la soirée de clôture qui se fera le 23 février 2019 en Guadeloupe.
Les projections et des Masterclass (vidéaste web et réseaux, expression scénique, acting, images et son, animation 2D, "faire un film pour un autodidacte" pour la Martinique) sont organisés sur les trois territoires. 
Publicité