4e vague Covid en Martinique : 14 médecins et professeurs du CHU adressent une lettre ouverte à la population

santé
Covid 19
©cap/twitter
Ils sont médecins et sont aux premières loges de la pandémie. Quatorze docteurs et professeurs du CHU de Martinique, dans une lettre ouverte à la population, mardi 27 juillet 2021, expliquent la gravité de la situation liée à la quatrième vague du Covid-19.

Les 14 médecins et professeurs, signataires de la lettre ouverte à la population, parlent d’une réelle crise qui touche l'établissement public avec l’augmentation des contaminations. 

Le courrier intitulé "Quatrième vague COVID en Martinique : l’heure de vérité, traduit la gravité de la situation ce mardi 27 juillet 2021 en Martinique. 

Ils mettent d'abord l'accent sur :

"le déferlement d’informations contradictoires, qui accompagne cette 4e vague, de débats reflétant plus le malaise de la société martiniquaise qu’une réponse construite pour faire face au danger du covid-19 qui la menace"... au point d’être aveuglé et d’ignorer la menace ?  

Les signataires poursuivent : 

A force de la cacher derrière un épais nuage d’informations erronées, la vérité s’est invitée désormais en Martinique avec une grande brutalité :  - Record de France absolu des contaminations,  - Nombre de patients en réanimation passant de 2 à 20 en 10 jours,  - 120 malades présents pour Covid à La Meynard sur la même période,  - 33 admissions de patients Covid en une journée,  - 2 à 3 décès chaque jour,  - un homme de moins de 30 ans entre la vie et la mort mis sous assistance circulatoire extra corporelle pour le maintenir en vie… 


Les 14 médecins et professeurs passent ensuite en revue le fonctionnement de l'hôpital avec l'arrivée de cette quatrième vague, en rappelant les difficultés qu'ils rencontrent dans l'exercice de leur profession.

Le CHU n’est plus en mesure d’ouvrir des services de médecine covid et d’accueillir des patients de la 4e vague. Une première évacuation sanitaire vers les hôpitaux parisiens de 4 patients est envisagée dans les prochaines heures.

L’hôpital est submergé malgré le concours de la solidarité nationale et n’est plus en mesure d’assurer les soins comme il le fait habituellement, quelle que soit la pathologie. Les blocs opératoires tournent au ralenti, en n’assurant que les urgences non différables. La saturation des services nécessite d’envoyer des patients martiniquais dans des hôpitaux de l’hexagone, dans des établissements de l’île qu’il faudra équiper pour accueillir des patients sévères.


Pour ces professionnels de la santé 

La vérité est que la catastrophe actuelle risque d’emporter plus de martiniquais non vaccinés au cours des mois à venir que les très rares complications graves liées aux 3,9 milliards de doses de vaccins déjà injectées. La vérité est que cette pandémie est maintenant une pandémie de non vaccinés.  La liberté individuelle est une valeur fondamentale de notre existence, mais ne deviendrait-elle pas de l’individualisme, si on ne l’associe pas à la solidarité et à la responsabilité envers les autres ? 

 

Retrouvez l'intégralité du la lettre ouverte en cliquant ici 

Lettre ouverte de 14 médecins et professeurs du CHU de Martinique

 

Les signataires

Pr François Roques, Président de la Commission Médicale d’Etablissement 

Dr Ruddy Valentino, Responsable de l’Espace de Réflexion Ethique Régional de Martinique 

Pr Hossein Mehdaoui, Chef de pôle Réanimation-Anesthésie-SAMU-SMUR-Urgences (RASSUR) 

Dr Patrick René-Corail, Chef de pôle Neurosciences Appareil Locomoteur 

Pr Moustapha Dramé, Responsable de l'unité de soutien méthodologique à la recherche 

Pr Papa Gueye, Chef de service SAMU 972 

Dr José-Luis Barnay, Chef de service Médecine Physique Réadaptation 

Dr Sylvie Abel, Cheffe de pôle Médecine et spécialités médicales - Pathologie digestive - Santé publique 

Pr André Cabié, Chef de service Maladie Infectieuses et Tropicales 

Dr Radoslav Pacan, Chef de pôle adjoint, Pôle Médecine et spécialités médicales - Pathologie digestive - Santé publique 

Pr Jocelyn Inamo, Chef de département de Cardiologie 

Dr Mehdi Jean-Laurent, Chef de service Gynécologie Obstétrique 

Dr Yannick Brouste, Chef de service des Urgences 

Dr Sandrine Julié, Vice-Présidente de la Commission Médicale d’Etablissement