martinique
info locale

4H 30 de retard pour un avion d'Air Caraïbes au départ de Paris à cause du blocage du siège du pilote

transports
Poste de pilotage Airbus A350
poste de pilotage d'un airbus A350 vol inaugural Air Caraibes ©Aeroweb-fr.net
Plus de quatre heures et demie après l'horaire prévu, le vol Air Caraibes TX 510 du dimanche 13 octobre 2019 a enfin pu décoller de Paris-Orly à destination de la Martinique. 80 passagers attendaient depuis hier (samedi 12) la réparation du siège du pilote bloqué en position basse. 
L'attente a été encore longue pour 80 passagers qui se rendaient en Martinique ce dimanche 13 octobre 2019. Ils devaient prendre le vol TX 510 de la compagnie Air Caraïbes du samedi 12 octobre au départ de Paris-Orly. Pendant les opérations de contrôle au sol, les techniciens ont constaté que le siège du pilote est resté bloqué en position basse.

La compagnie trouve un avion de remplacement et compte tenu de sa petite capacité, elle prend en charge 80 personnes à Paris. Elles passent la nuit dans un hôtel. Un nouveau départ est envisagé ce dimanche 13 octobre 2019 à 15 h 20. 


Pièce de remplacement à Toulouse


Aujourd'hui à l'heure convenue pour le départ de l'avion, les réparations ne sont pas terminées. Le siège de remplacement n'était disponible qu'à Toulouse. Les délais de récupération et de remplacement ont été plus longs.

Entre-temps, les formalités d'enregistrement et de police, se sont poursuivies. Sur le vol de ce dimanche on recense quatre vingt personnes en attente depuis 24 heures, et près de deux cents nouveaux passagers. L'attente a duré en salle d'embarquement.
Passagers à Orly
les passagers du vol TX 510 de ce dimanche 13 octobre 2019 ©B. Careto
Avec un retard de 4 heures 30 minutes l'airbus A350-900 est finalement parti à 19 h 49 de Paris en direction de la Martinique. La durée du vol est de 7h 25. L'arrivée de l'avion est prévue à 22 h 03 à l'aéroport Aimé Césaire du Lamentin.
 

Indemnisations ?


Le retard de ce vol TX 510 relancera les discussions sur les indemnisations liées au retard des avions. Les interprétations divergent entre les compagnies aériennes et les usagers sur la prise en compte du retard d'un vol. Le règlement européen prévoit qu'une demande d'indemnisation allant de 250 à 600 €, ne peut être possible que si le retard est égal ou supérieur à trois heures.
Publicité