5e jour de violence en Martinique : encore des images de destruction

violence
Carrefour Mahault Lamentin / violences
Vue sur le carrefour Mahault au Lamentin, au lever du jour, samedi 27 novembre 2021. Débris au sol, voitures incendiées, et un cercueil surplombé d'une partie de la statue du Général De-Gaulle. ©Ronan Bonnec
Les violences continuent en Martinique particulièrement la nuit, en marge de la grève générale lancée le 22 novembre 2021, parallèlement à de nombreux barrages routiers, du nord au sud de l’île. Les images qui défilent sur les réseaux sociaux et sur les médias sont de plus en plus effroyables.

De multiples barrages routiers avec des scènes de racket par endroits, et à la nuit tombée, des pillages et des affrontements à balles réelles entre bandes armées et les forces de l’ordre, c’est le triste constat que dresse la population martiniquaise de plus en plus excédée dans sa grande majorité.

Ces violences à répétition ont débuté le 22 novembre 2021, en marge d’une grève générale amorcée par une intersyndicale, contre le pass sanitaire et l’obligation vaccinale faite aux soignants, ainsi que des revendications supplémentaires qui ont été ajoutées sur la plate-forme, comme par exemple la vie chère.

La violence… un cran au-dessus

 

La nuit du vendredi 26 novembre au samedi 27, a de nouveau été marquée par des actes de violences sur l’ensemble du territoire, "avec des évènements d’une particulière intensité" à Fort de France souligne la préfecture dans un communiqué.

Partout, de multiples barricades ont été dressées et des feux ont été allumés.

 

Quatre gendarmes ont été blessés, notamment au visage, par des tirs de plombs, et des policiers ont également été pris pour cibles.

Des véhicules en feu ont été projetés sur les forces de l’ordre, sur des ronds-points.

 

Les cambriolages se sont multipliés partout sur le territoire.

(Clarisse Taron, Procureure de la République)

 

Le bureau de poste de la cité Godissard a été détruit.  

Poste / godissard
La poste de la cité Godissard à Fort-de-France, attaquée à l'aide d'une pelle mécanique durant la nuit du 26 au 27 novembre 2021. ©Xavier Chevalier

La station d'essence du quartier est hors-service.

Station Vito / godissard
La Station Vito de Godissard située au milieu d'une zone d'agglomération, sur la route de Balata, est incendiée (novembre 2021). ©Xavier Chevalier

En outre, les locaux de la police municipale de Fort-de-France, boulevard Robert Attuly, ont aussi été vandalisés durant la nuit.

Police municipale / Fort-de-France
Les locaux de la police municipale de Fort-de-France défoncés (novembre 2021). ©RS

Au Lamentin, le Lycée Professionnel de Place-d ’Armes a été saccagé. Du matériel a été dérobé.

Lycée Place-d 'Armes / saccage
Deux salles de classe et des bureaux du Lycée Professionnel de Place d'Armes au Lamentin, saccagés dans la nuit du 26 au 27 novembre 2021. ©Manuel Larade

Des tables et des chaises de cet établissement ont servi de bûcher dans la rue.

Incendie / LP place-d'armes
Incendie en face du LP de Place-d 'Armes. Une partie de son matériel a servi de feu de bois (novembre 2021). ©Manuel Larade

C'est une grande désolation pour l'avenir de nos jeunes et c'est très inquiétant pour la suite de leur formation et leur avenir en tant qu'adultes et citoyens de demain.

(Marie-France Merlini, proviseure du lycée)

 

À Saint Pierre, des poubelles ont été incendiées dans la rue.

Saint-Pierre / feu
Feu de poubelle à Saint-pierre (novembre 2021). ©RS

Les pompiers sont intervenus rapidement afin de circonscrire les incendies.

Plusieurs centaines de policiers et de gendarmes se sont employés à sécuriser les personnes et les biens.

Une enquête a été ouverte afin d’identifier les auteurs de ces agissements intolérables (…).

 

Stanislas Cazelles, préfet de la Martinique, condamne avec la plus grande fermeté ces actes de violence et salue l’action des forces de sécurité et des pompiers qui interviennent depuis plusieurs jours avec sang-froid et professionnalisme.

(La préfecture)

 

 

12 nouvelles interpellations ont eu lieu durant cette nuit du 26 au 27 novembre 2021.