7 cas de Covid-19 de plus en une semaine en Martinique, soit 262 cas au total

coronavirus
Coronavirus : vers un passage en stade 3 de l'épidémie...
7 cas de plus en une semaine, c'est le bilan dressé par l'Agence Régionale de Santé de Martinique ce vendredi 17 juillet 2020. Au total 262 cas ont été recensés depuis le début de l'épidémie. 

 
La Martinique compte ce vendredi 17 juillet 2020 262 cas confirmés de Covid-19, soit 7 de plus par rapport à la semaine dernière (11 juillet 2020).
Il n'y a pas eu de nouvelle admission au service réanimation du CHU qui compte 5 patients issus d’évacuations sanitaires de Guyane et d’Haïti. 
Au total, 15 décès, signalés par le CHU de Martinique, sont à déplorer depuis de début de l’épidémie.

Depuis la levée du confinement, 76 cas confirmés ont été recensés, parmi lesquels 60 ont une notion de voyage dans les 14 jours précédant la réalisation du test. Ils étaient en provenance de France hexagonale, de Guyane, ou de l’étranger (Canada, Sainte-Lucie, et de Haïti).

De plus, depuis le début de l’épidémie, 15 785 personnes ont été testées.


La surveillance en ville
Entre le 06 et le 12 juillet, on enregistre :
SOS Médecins : 2 consultations ou visites pour suspicion Covid-19 > légère baisse par rapport à la semaine précédente.
Réseau des médecins généralistes sentinelles : comme les semaines précédentes, aucune consultation pour suspicion Covid-19 > stable.

Conclusion du point épidémiologique de Santé publique France :
Compte tenu du contexte épidémique marqué par une circulation virale faible et sous contrôle du fait des mesures de gestion appliquées, la Martinique reste placée en niveau de vulnérabilité limitée.
Aucun cas ou regroupement de cas n’a été détecté dans l’île. Les cas diagnostiqués sont majoritairement des cas ayant une notion de voyage antérieure à la détection du SARS-CoV2 à l’occasion des prélèvements systématiques réalisés à l’arrivée des voyageurs.

Le risque principal de redémarrage de l’épidémie de COVID-19 réside donc dans la survenue d’une ou plusieurs chaînes de transmission à partir de cas confirmés importés. Une vigilance accrue doit donc être maintenue quant à la surveillance de ces nouveaux cas d’importation et quant aux mesures de gestion qui ont permis à ce jour de contenir le risque épidémique.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live