À Antigua-et-Barbuda le vaccin contre la Covid-19 est obligatoire

océan atlantique
St. John's, capitale d'Antigua-et-Barbuda
Saint John's, capitale d'Antigua-et-Barbuda. ©britannica
Le gouvernement d'Antigua-et-Barbuda est passé à la vitesse supérieure pour combattre le Coronavirus. Les fonctionnaires d’État doivent tous se faire vacciner, sinon à partir du 1er octobre 2021, ils seront interdits sur leurs lieux du travail et leurs salaires seront amputés.

Les textes adoptés par le cabinet des ministres d’Antigua-et-Barbuda le soir du 15 septembre 2021 sont clairs : les habitants et les visiteurs doivent obligatoirement être vaccinés.

Les fonctionnaires d’État y compris tous les agents de police ont jusqu’au 20 septembre 2021 pour se faire vacciner contre la Covid-19.

Antigua et Barbuda police
À Antigua et Barbuda, tous les membres des forces de l'ordre doivent se faire vacciner contre la Covid-19. ©facebook

 

À partir du 1er octobre 2021, les membres du service public non vaccinés doivent rester chez eux. Tant qu’ils n’ont pas été inoculés contre le Coronavirus, leurs salaires ne seront pas versés.  

Les étudiants et tous les enseignants doivent être vaccinés avant de retrouver leurs salles de classe. Tous les salariés des crèches, des maternelles et des EHPAD doivent produire une preuve de vaccination pour pouvoir exercer leurs métiers.

Le gouvernement va mettre en place un système de certificat vaccinal avec une photo d’identité dans les semaines à venir.

Le gouvernement veut redémarrer l’économie

 

Les opérateurs des transports publics, les syndicalistes et les salariés du secteur privés sont concernés par ce nouveau décret. Les passagers, ressortissants ou visiteurs, qui arrivent par voie aérienne ou maritime doivent montrer la preuve qu’ils ont eu au moins une dose d’un vaccin reconnu par les autorités sanitaires d’Antigua-et-Barbuda avant d’entreprendre le voyage.  

Les revendeurs, les tours opérateurs et les chauffeurs de taxi qui travaillent à l’aéroport et au port des croisières, doivent être vaccinés sinon leurs autorisations seront annulées.

Antigua et Barbuda Heritage Quay
Heritage Quay, le port de croisière à Antigua et Barbuda. ©caribbeanbusinessreport

 

Les escales de 85 bateaux de croisières sont attendues à Antigua-et-Barbuda entre septembre et décembre 2021.  Le gouvernement veut organiser un accueil dans les meilleures conditions sanitaires.

Les autorités veulent redémarrer l’économie dont le pilier est le secteur du tourisme. Après presque 2 ans de confinement qui ont fait chuter les rentrées d’argent, la trésorerie est vide et les dettes s’accumulent. Il y a quelques semaines, le Premier ministre Gaston Browne, a affirmé que son gouvernement avait du mal à verser les salaires des fonctionnaires.

Le cabinet de ministres d’Antigua-et-Barbuda reconnaît les grosses difficultés créées par la pandémie de la Covid-19 ainsi que la douleur et l’angoisse vécues par les familles à cause de la disparition des proches. Nous avons subi pertes économiques, perturbations sociales et traumas psychologiques.

Gaston Browne, Premier ministre d'Antigua et Barbuda

 

Gaston Browne
Gaston Browne, Premier ministre d'Antigua et Barbuda. ©archives

 

Les dérogations exceptionnelles seront acceptées sous forme de certificat médical, validées par les autorités sanitaires d’État. Ces personnes seront obligées de subir des dépistages deux fois par mois.