À cause de la faiblesse de la vaccination en Martinique, il faut craindre "un retour élevé du virus si les mesures de freinages étaient levées trop rapidement" 

coronavirus
Adrien Taquet
Adrien Taquet est secrétaire d’État en charge de l’enfance et des familles auprès du ministre des Solidarités et de la Santé, depuis le 26 juillet 2020. ©Sénat
Adrien Taquet, secrétaire d’État en charge de l’enfance et des familles, a exprimé cette inquiétude hier (5 octobre 2021) au Sénat lors d'un débat sur la situation sanitaire en Outre-mer.

Les chiffres de l’épidémie de coronavirus en Martinique s'améliorent pour la 7e semaine consécutive. 482 nouveaux cas entre le 27 septembre et le 3 octobre 2021, soit une baisse de près de 16% en une semaine.

Ça va mieux aussi à l’hôpital avec un nombre d’hospitalisations quasiment réduit de moitié.

En revanche, le taux de vaccination progresse lentement. 34% des habitants ont reçu deux injections de vaccin au 3 octobre 2021 d'après l'évaluation de l'Agence Régionale de Santé de Martinique.

Vaccination
Campagne de vaccination en Martinique. ©P. Chateau-Degat

Cette faiblesse de la vaccination suscite une vive inquiétude des autorités locales qui s'apprêteraient à annoncer de nouvelles mesures d'allégement du confinement. Inquiétude amplifiée par Adrien Taquet, hier (5 octobre 2021) au Sénat lors d'un débat sur la situation sanitaire en Outre-mer.

La vaccination permet une montée en puissance progressive, mais ne permet pas encore de produire les effets attendus du fait de réticences extrêmement fortes.

 

À la Martinique, la couverture vaccinale est trop faible et laisse craindre un retour élevé de circulation du virus si les mesures de freinages étaient levées trop rapidement 

Adrien Taquet secrétaire d’Etat chargé de l’enfance et des familles (au Sénat, le 5 octobre 2021)

 

Le représentant du gouvernement insiste sur le renforcement de la communication. "Les actions de sensibilisation doivent se poursuivre auprès de la population, des relais d’opinion et des relais communautaires pour rappeler les gestes barrières et l’importance de la vaccination".

Le gouvernement a aussi décidé de rendre encore plus intense la lutte contre les fausses informations. "C’est un effort indispensable pour renforcer l’adhésion de nos concitoyens aux mesures nécessaires à la lutte contre l’épidémie", plaide le secrétaire d'État.

En terminant son discours de 8 minutes à la tribune du Sénat, Adrien Taquet invite les membres de la chambre haute du Parlement français, "à jouer un rôle important avec les élus locaux sur le terrain, pour déconstruire les messages fantaisistes, alarmistes que certains se plaisent à diffuser", insiste-t-il.

De nouvelles mesures de déconfinement à venir

 

Comme d'habitude avant chaque nouvelle mesure, le Préfet reçoit notamment les élus locaux ce soir (6 octobre 2021) avant d'annoncer une nouvelle phase du confinement. Il est prévu la fin des restrictions des 10 kilomètres au-delà de son domicile et le couvre-feu repoussé...
Pour la pratique des compétitions sportives, une réunion est envisagée cette semaine avec les responsables concernés.