À Cuba les manifestations sont inédites contre les pénuries

monde
À Cuba manifestations inédites contre les pénuries
À Cuba les forces de l'ordre affrontent les manifestants. ©rosamariapayatwitter
À Cuba, les manifestants veulent poursuivre leur mouvement contre le régime communiste et les pénuries de nourriture, de médicaments et les coupures de courant. Mais les protestations d'une ampleur jamais vue depuis 62 ans ne sont plus diffusés. Les autorités cubaines ont coupé l'Internet.

Pour empêcher la diffusion en direct des manifestations, les autorités cubaines ont coupé l’Internet. Depuis dimanche 11 juillet 2021, 16 heures, les réseaux sociaux sont silencieux. Il est difficile d’obtenir des informations sur la situation dans le pays.  

À 9 heures ce matin, 12 juillet 2021, le président de Cuba, Miguel Diaz-Canel s’est adressé à la population en direct via la télévision. Ironie du sort, son discours a été également diffusé sur les réseaux sociaux où seules la diaspora cubaine et la communauté internationale ont pu le regarder.

Le président cubain a parlé pendant plus d’une heure. Selon lui, el bloqueo, l'embargo imposé par les États-Unis est la cause des pénuries à Cuba. Il a demandé à la population d’être patiente. Dans les commentaires de la page officielle, Presidencia de Cuba, les internautes ont posté des insultes à l’encontre du président.  Ils ont demandé sa démission.

Le président n'a pas calmé la colère

 

C’est hier après-midi, 11 juillet, 2021 qu’une centaine de manifestants dans la ville de San Antonio de los Banos, la Havane, se sont  insurgés contre les coupures courant incessantes et contre la lenteur de la campagne vaccinale contre la pandémie de Covid-19. La maladie est en pleine recrudescence dans le pays.

Les cris de ''Libertad'' et ''Abajo la dictadura'', se sont rapidement propagé dans tout le pays.

 

Des centaines de milliers de cubains, fatigués par la crise économique, sont descendus dans les rues de plusieurs grandes villes du pays. À leur tour ils ont demandé de la nourriture, des médicaments et la démission du président Diaz-Canel.

Sur les réseaux sociaux, le hashtag #SOSCuba a partagé les vidéos et les photos de manifestations partout dans le pays.

A Cuba les manifestations inédites contre les pénuries
Les manifestants ont retourné une voiture de la police. ©twitter

 

À Miami (Floride, USA), des milliers de personnes ont défilé pour soutenir le mouvement à Cuba.  

La police cubaine a été mobilisée pour arrêter des manifestants. Certains agents, habillés en civils, ont tabassé les cubains dans la rue.

Cette répression a augmenté la colère surtout auprès d’une jeunesse lassée des privations.

A Cuba les manifestations inédites contre les pénuries
L'interpellation musclée d'un jeune cubain. ©ratiotelevisionmartitwitter

 

La Maison Blanche a soutenu les actions des manifestants ainsi que l’OEA, l’Organisation des États des Amériques.

À cause de l’interruption de l’Internet, les cubains sont coupés du monde. Il est impossible de partager les vidéos, les photos et les commentaires sur la situation actuelle à Cuba.

Les manifestants avaient promis de poursuivre ce mouvement sans précèdent.

 

Le président, Miguel Diaz-Canel a lui-même organisé sa propre manifestation pour demander aux fidèles de protéger la révolution.

Après 62 ans de dictature, les cubains sont épuisés par les sacrifices exigés par le régime.