À l'approche du carême, les élus s'assurent de la sécurité de la source Morestin qui alimente 70% des abonnés du Prêcheur à Case-Pilote

consommation
La source Morestin au Morne Rouge
Les élus communautaires visitent la source Morestin au Morne Rouge (18 février 2021). ©Aurélie Treuil

La source Morestin située sur la commune du Morne-Rouge mérite une réhabilitation de ses canalisations.  Aujourd’hui (18 février 2021), une visite de terrain avait lieu avec les 3 présidents d’EPCI autour de cette ressource clé pour le nord de la Martinique à l'approche du carême.

La source Morestin au Morne-Rouge qui permet d'extraire 1,5 million de m3 / d'eau par an, alimente 70% des abonnés du Prêcheur à Case-Pilote (nord caraïbe).

Un ouvrage réalisé en 1873 et qui mérite une réhabilitation de ses canalisations. La somme de 1 million d’euros a été votée par la Collectivité Territoriale de Martinique pour sécuriser cette ressource essentielle, alors que le carême 2021 s’annonce particulièrement sec.

Aujourd’hui (jeudi 18 février 2021), une visite de terrain avait lieu avec les 3 présidents d’EPCI (Cacem, Espace Sud et Cap Nord), autour de cette ressource clé pour le Nord.

Voir notre reportage avec Jean-Marc Kennenga.

Les élus visitent la source Morestin au Morne Rouge. ©Martinique la 1re

Cette source qui porte le nom de son ancien propriétaire, le médecin Charles Amédée Morestin se trouve au Morne-Rouge. Elle alimentait autrefois les fontaines à eau de Saint-Pierre.

De nos jours, elle occupe une place importante dans le réseau d’alimentation en eau du nord. Et alors qu’elle a quasi toujours été excédentaire, cette année, son niveau a diminué… 
"Il faudra donc trouver une solution au manque d’eau ailleurs", indique Philippe Ludosky, chef d’agence à la Société Martiniquaise des Eaux.


Volontarisme des présidents d'EPCI

 

Les 3 présidents d’EPCI font désormais front commun pour éviter les coupures d’eau aux robinets des Martiniquais. Chasse aux fuites, sécurisation des canalisations, amélioration de l’interconnexion des réseaux. Au total près de 58 millions d’euros seront investis sur le réseau d’eau potable en Martinique.