À Sainte-Lucie, la nouvelle mairesse de Castries veut redynamiser la capitale

océan atlantique
Géraldine Lendor-Gabriel
Géraldine Lendor-Gabriel, mairesse de Castries (Sainte-Lucie). ©1stNationalBank
Géraldine Lendor-Gabriel, experte-comptable et consultante en gestion prendra ses fonctions le 1er septembre 2021. La mairie de Castries, capitale de Sainte-Lucie est surendettée mais la ville a besoin d’investissement. Géraldine Lendor-Gabriel se dit prête à l'action.

À Sainte Lucie, il n’y a pas d’élections municipales. La nouvelle mairesse de la capitale de Castries, Géraldine Lendor-Gabriel, a été nommée par Richard Frederick, député de la ville et ministre du logement et des administrations locales.

Richard Frederick, qui affectionne particulièrement le centre-ville de Castries annonce qu’il a trouvé le candidat idéal pour redresser les comptes et mettre un terme au détournement de fonds.

Sainte Lucie Richard Frederick
Richard Frederick, ministre du logement de Sainte Lucie. ©loopstlucia

Selon lui, le pratique de signer des contrats avec des consultants pour le développement et l’exécution des projets pour lesquels les employées de la municipalité sont largement qualifiés, va cesser.

Sainte Lucie, mairie de Castries
La Mairie de Castries à Sainte Lucie. ©stlucianewsnow

Géraldine Lendor-Gabriel, fille d’un ancien homme politique, est experte-comptable et consultante en gestion. Ancienne dirigeante au sein de l’OECS, Organisation des États de la Caraïbe de l’Est, du projet de la gestion des déchets solides, elle est l’actuelle vice-présidente de la Banque Nationale de Sainte Lucie (1st National Bank).

Une priorité de la nouvelle mairesse est l’investissement dans des projets en faveur de la jeunesse et la lutte contre la pauvreté, la criminalité et l’errance. Elle souhaite embellir la ville et réhabiliter des espaces vertes laissés à l’abandon.

Géraldine Lendor-Gabriel va mettre son carnet d’adresses au service de la ville afin de trouver des financements pour ces projets.

Sainte Lucie marché
Castries, Sainte Lucie, les revendeurs près du marché central. ©stluciamarkets

L’une de ses premières actions sera une consultation avec les revendeurs, de plus en plus nombreux sur les trottoirs du centre-ville. La crise sanitaire a fermé les hôtels et des entreprises. Pour gagner un peu d’argent, les chômeurs se sont tournés vers l’économie informelle...