Abus sexuels dans l’Église : une commission vient à la rencontre des victimes aux Antilles

religion
Eglise
©FranceTVinfos/Franco Origlia/Getty Images Europe
La commission indépendante sur les abus sexuels dans l'Église se rend aux Antilles du 17 au 24 février prochain. Elle va recueillir les témoignages des victimes des violences et des abus dans les diocèses de Guadeloupe et de Martinique. Cette commission n'établit pas les responsabilités personnelles
La CIASE (Commission indépendante sur les abus sexuels dans l'église), est à l’écoute des victimes de prêtres et religieux(ses) en France. Pour recueillir le maximum de témoignages, ses membres ont entamé une tournée dans les régions. 

Après Lille, Bordeaux, Strasbourg et Nantes, la commission mise en place pour recueillir les témoignages des victimes des violences sexuelles dans l’Église se rendra aux Antilles du 17 au 24 février prochain.


Huit jours en Guadeloupe et en Martinique


Elle commencera son déplacement en Guadeloupe. Une réunion d’information et d’échange avec le public est programmée le 18 février à 18 h à Pointe-à-Pitre. Ses membres resteront sur l’archipel jusqu’au 21 février puis en Martinique jusqu’au 24 février. Une autre réunion publique se tiendra à Fort-de-France le 21 février à 18h30 dans un hôtel à Fort-de-France.
 
Ces deux déplacements aux Antilles ont pour objet de recueillir les témoignages des victimes potentielles et de libérer la parole autour de ces questions de pédophilie et de violences sexuelles dans ces deux diocèses.

Pour accomplir ce travail de recensement national, les archives départementales et religieuses dans toute la France seront consultés pour examiner les suites réservées aux abus sexuels depuis 1950. A l’issue de cette vaste enquête, la commission émettra des recommandations courant 2021.

Jean-Marc Sauvé est président de la CIASE (Commission indépendante sur les abus sexuels dans l'église) extrait JT KTO.TV du 19/11/2019
La CIASE, présidée par Jean-Marc Sauvé, vice-président honoraire du Conseil d’État, s’est lancée en novembre 2019 dans un tour de France destiné à recueillir les témoignages des victimes des violences et des abus sexuels dans l’Église de France.

Sa mission s’articule autour de trois objectifs : établir les faits, comprendre ce qui s’est passé et prévenir la répétition de tels drames. En revanche, la CIASE n’a pas pour mission d’établir des responsabilités personnelles.