L'accès aux plages de Martinique se décide entre les maires et le préfet

coronavirus
Plage de Martinique
Plage déserte pour cause de confinement en Martinique. ©Marc-François Calmo
Quand et surtout comment redonner l'accès aux plages de l'île ? Alors que plusieurs sites de France sont ouverts depuis mercredi 13 mai 2020, des échanges entre les maires des communes du littoral sont en cours et la décision devrait être prise jeudi 14 mai 2020 à la préfecture.
Depuis la fin du confinement, lundi 11 mai 2020, il est désormais possible de se déplacer là où on le souhaite et sans attestation. Cependant un lieu reste interdit en Martinique : les plages. 
 

Ouvrir, mais comment ?


Une question que se posent plusieurs municipalités puisque ce sont les maires qui font la demande pour ouvrir les plages, et le préfet qui la valide. 

Sur la côte Nord-Atlantique, à Trinité, le maire travaille avec ses équipes "pour savoir dans quelle mesure les plages pourraient être ouvertes avec autorisation du préfet". 
 

Nous balayons toutes les pistes possibles pour l'instant afin que, s'il y a une demande à faire auprès du préfet, on puisse la faire en toute connaissance de cause, explique Frédéric Buval, le maire de Trinité.

plage du bourg de Tartane Trinité
Vue sur la plage du bourg de Tartane à Trinité. ©Facebook Mairie de La Trinité
Dans le sud caraïbe, la municipalité de Sainte-Luce avec ses dix plages, dit attendre "le protocole exact pour savoir si elle est en mesure ou pas d'ouvrir ses plages".

À la pointe sud, Jean-Michel Gémieux, le maire de Sainte-Anne, s'est d'ores et déjà prononcé en faveur de l'accès à quelques sites et travaille sur cette mise en place. Il souhaite autoriser, par exemple, l'accès aux plages des Salines et de la Pointe Marin. Cependant selon lui, cela doit se faire sous condition avec l'aide des services de l'État.
 

Il faudrait que l’État intervienne par le biais de la gendarmerie pour assurer l’ordre qui sera établi. Cet ordre établi proviendra bien entendu, du cahier des charges qui sera mis en place.
Mais il faut absolument que tous les acteurs interviennent pour sécuriser les plages et sécuriser aussi les usagers, a insisté Jean-Michel Gémieux.


Invité du journal télévisé de Martinique la 1ère, lundi 11 mai 2020, Stanislas Cazelle, le préfet de Martinique, a été très clair sur la présence des forces de l'ordre sur le littoral. 

Il ne faut pas s'imaginer qu'on va mettre des gendarmes sur toutes les plages. Ce n'est pas le métier des gendarmes, a-t-il affirmé. 

Plage de Sainte-Anne
Plage de Sainte-Anne. ©Marco Calmo
Autre point, soulevé par le maire de Sainte-Anne, celui de la concentration en fonction du nombre de plages accessibles. En effet, il se peut que les rares plages ouvertes soient prises d'assaut par les usagers frustrés depuis plusieurs semaines.

Si d’aventure les autres maires se mettent en accord pour que nous puissions ouvrir quasiment en même temps. C’est sûr qu'il y aura moins d’affluence dans chaque ville du littoral. Auquel cas, on pourra mieux contrôler, juguler le coronavirus.

(-Jean-Michel Gémieux, maire de Sainte-Anne).

Une concertation indispensable


La concertation semble nécessaire entre les élus. Ainsi, en plus des échanges en cours, les maires des communes de Martinique devraient se réunir afin de débattre de la question jeudi 14 mai 2020.
 

Certains veulent ouvrir contre vent et marée, mais on préfère d'abord en discuter, savoir ce qu'en pense chacun et prendre les dispositions nécessaires. Puis, faire un retour en direction de la préfecture pour qu'elle puisse revenir sur son arrêté, explique Maurice Bonté, le président de l'association des maires de Martinique. 


Une réunion sur l'accès aux plages de l'île est prévue à la préfecture jeudi 14 mai 2020, dans le cadre du comité territorial.

Nous aiderons les maires à organiser la meilleure façon de le faire pour qu'il y ait de la distanciation. Et ponctuellement nous pourrons intervenir et accompagner.

Il faut de la distance, il faut peut-être aussi travailler sur les horaires, et puis sur les activités. On a parlé, par exemple, de plages dynamiques dans certains territoires. Des endroits où on peut passer à la plage pour faire du sport, mais on n'y reste pas pour bronzer ou pour pique-niquer.
(-Stanislas Cazelle lors du journal télévisé du lundi 11 mai 2020).


Des plages dans plusieurs communes du Finistère et sur la côte Atlantique ont rouvert ce mercredi 13 mai 2020. D'autres en Charente-Maritime et sur la Côte d'Azur devraient également être accessibles d'ici à la fin de la semaine. 

En Martinique, la question devrait être tranchée à l'issue de la rencontre du jeudi 14 mai 2020 entre les maires et le préfet.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live