Accident maritime mortel dans la baie de Fort-de-France : les deux capitaines étaient-ils sous l'effet de l'alcool ?

accidents
Vue aérienne Fort-de-France
Vue aérienne de la baie de Fort-de-France (archives). ©Martinique 1ère
Suite à l’accident entre deux embarcations à moteur survenu dans la baie de Fort-de-France vers 23 heures la nuit du 4 août 2022, Clarisse Taron, la Procureure de la République de Fort-de-France, affirme que les deux capitaines sont actuellement en garde à vue au commissariat de Fort-de-France. La procureure confirme qu'ils présentaient des signes d’imprégnation alcoolique.

Les skippers des deux embarcations entrées en collision, ont été placés en garde à vue au commissariat de Fort-de-France vendredi matin (5 août 2022).  "Ils présentaient des signes d’imprégnation alcoolique", indique la Procureure de la République.

Officiellement, le nombre de personnes blessées s’élève à six. Un 7e blessé a refusé d’être pris en charge, précise le parquet de Fort-de-France.

Le corps de la victime décédée a été repêché dans la baie de Fort-de-France vers 6 heures ce vendredi matin

Les faits 

Les faits remontent au 4 août 2022, vers 23h30, alors que de nombreux bateaux étaient réunis dans la baie de Fort-de-France dans le cadre du tour de Martinique en yoles rondes. 

Deux navires à moteur sont entrés en collision à la pointe Simon, causant la mort d’une personne et des blessures à sept autres. L’un des bateaux, un navire de plaisance qui transportait huit personnes dont celle qui devait décéder, a coulé. Le second, une embarcation commerciale, n’avait plus que deux personnes à bord.

Mobilisation des secours

Les services du CROSS AG (centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage Antilles Guyane), de la brigade nautique de la gendarmerie et de la direction territoriale de la police nationale de Fort-de-France, ont été mobilisés à la fois pour les secours en mer et sur la conduite de l’enquête pénale diligentée par le parquet de Fort-de-France.

La suite de l'enquête

L’enquête sur le déroulement précis des faits est en cours notamment dans l’attente des résultats de l’alcoolémie pour les deux personnes interpellées mais également d’éléments sur la nature précise des lésions subies par les blessés et sur le statut des personnes à bord des embarcations.