publicité

Affaire des coureurs cyclistes étrangers : la Pédale Pilotine entame une procédure d'urgence

L'avocate de l'équipe de la Pédale Pilotine engage une procédure dite d'assignation en référé d'heure à heure contre le comité régional cycliste afin d'obtenir la participation de ses deux coureurs étrangers dans le peloton du tour 2018.

L'équipe de la Pédale Pilotine © Daniel Lordinot
© Daniel Lordinot L'équipe de la Pédale Pilotine
  • Par Joseph Nodin
  • Publié le , mis à jour le
Ce mercredi matin (4 juillet 2018), Maître Gladys Saint-Clément, l'avocate de l'équipe de la Pédale Pilotine, a déposé une procédure d'assignation en référé d'heure à heure, au Tribunal de Grande Instance de Fort-de-France, contre le Comité Cycliste Régional pour enrôler ses deux coureurs étrangers pour le tour cycliste.
Cette procédure marque le caractère d'urgence de l'affaire, à trois jours du départ de la 37e édition de l'épreuve.
 

Le bras de fer dure depuis plusieurs jours


Le Comité Régional Cycliste de Martinique a voté un nouveau règlement qui stipule que les clubs ne peuvent aligner qu'un seul coureur étranger au prochain tour cycliste de Martinique. La Pédale Pilotine, l'un des principaux clubs concernés, qui avait obtenu gain de cause par décision du tribunal le 5 juin dernier, n'entend pas s'y plier. 
 
Dans une lettre ouverte adressée au ministre des Sports, aux présidents de la Fédération Française de Cyclisme (FFC), de l'Union Cycliste Internationale (UCI), des comités cyclistes régionaux de France, le club de Rivière-Pilote marque son mécontentement. Alfred Defontis, le président du Comité cycliste régional, n'en démord pas et parle de "professionnalisme masqué" à l'image de la situation dans l'île sœur de Guadeloupe. "Ce n'est pas que nous sommes contre la venue des étrangers ici puisque contrairement à ce qu'on dit, ils sont ici et courent pendant toute l'année, mais le tour de la Martinique c'est un seul coureur".
 

Risque lors de l'étape à Rivière-Pilote ?


Le club accuse le président du Comité Régional Cycliste de Martinique de "défier la justice et d'imposer sa politique discriminatoire à l’égard des coureurs étrangers"
Félix Astier, conseiller municipal de Rivière-Pilote, a plaidé la cause de la Pédale Pilotine, vainqueur du tour 2017 avec Jésus Jhonathan Salinas Duque. Des menaces de blocage planent sur l'étape de Rivière-Pilote, selon les propos de Félix Astier au cours de la présentation de l'épreuve samedi 30 juin aux Trois-Îlets.

Le recours de la Pédale Pilotine sera examiné demain matin (jeudi 5 juillet 2018), au palais de justice de Fort-de-France. L'avocate du club demande au juge de prendre une décision provisoire afin de permettre aux coureurs étrangers de l'équipe de prendre le départ du tour.

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play